La référence des professionnels
des communications et du design

Le féminisme dans l’œil de 95 graphistes

95 affiches consacrées aux grandes causes du féminisme seront rassemblées dans Égalité, mon œil!, une exposition organisée par La Tribu Grafik et présentée à la Maison du Conseil des arts de Montréal.

Conçue par La Tribu Grafik avec la collaboration de Marc H. Choko, professeur de l’École de design de l’Uqam et avec le soutien de la Confédération des syndicats nationaux et du Syndicat des professeurs de l'Université du Québec en Outaouais, entre autres, Égalité, mon œil! propose des affiches internationales portant sur les grandes causes du féminisme.

Initialement dévoilée à L’espace Niemeyer, siège du Parti communiste français à Paris, en 2016, l'exposition débarque ainsi pour la première fois à Montréal, après avoir été présentée à Gatineau, en mars.

Les affiches exposées ont été conçues autant par des femmes que par des hommes, à parité. Elles visent à conscientiser le public, les institutions et les gouvernements à la force du graphisme engagé, en lien aux grandes causes du féminisme.

Traitant de l’égalité au travail, des droits sexuels et reproductifs, de la parité en politique, des violences envers les femmes, de la culture, elles proviennent d’associations, syndicats, institutions, municipalités et espaces culturels.

Le collectif organisateur* les a recherchées en France, Pologne, Russie, Allemagne, Angleterre, Argentine, aux États-Unis au Mexique, à Cuba et au Québec, où 15 affiches ont été sélectionnées lors du concours des bourses d’études 2017-2018 Marc H. Choko/SDGQ, dont le thème était Femmes et pouvoir d’agir. 

Finalement, mentionnons que la création de l’affiche thématique de l’exposition a été réalisée par Sébastien Lépine, graphiste montréalais.

L'exposition sera présentée à la Maison du Conseil des arts de Montréal du 10 au 31 mai.

* Le collectif Les doigts dans la porte est composé de Valérie Debure, Isabelle Jego, Alex Jordan, Laurent Klajnbaum, Guillaume Lanneau, André Lejarre, Sébastien Marchal et Vanessa Verillon.