La référence des professionnels
des communications et du design

La Pastèque souligne ses 20 ans avec une première boutique-galerie

La maison d'édition spécialisée en bande dessinée a pignon sur Laurier Ouest, à Montréal, lieu qui permettra de mettre en vedette les créateurs par des expositions, rencontres, animations et autres activités.

Mise sur pied par Frédéric Gauthier et Martin Brault en 1998, la maison d’édition québécoise spécialisée en bande dessinée a publié plus de 230 titres. 

Cela faisait quelques années que les deux cofondateurs chérissaient l'idée, à titre d'anciens libraires, de retrouver un contact avec les clients. «L'objectif d'une telle ouverture n'était pas de concurrencer les librairies, mais bien de l'aborder comme une salle d'exposition pour donner la chance à toutes nos productions d'être consultées», précise Frédéric Gauthier. Il explique qu'il est rare que les gens puissent être exposés à toute la production, car les nouveaux titres sont souvent mis de l'avant.

«Toutefois, le volet galerie de l'espace était aussi très important, ajoute-t-il. Nous voulions mettre en valeur nos créateurs et valoriser leur travail, que ce soit par des lancements ou des conférences.»

Outre ces raisons, le 20e anniversaire était, selon eux, le moment parfait pour concrétiser cette idée. Dans la foulée de cette ouverture, Alex Beausoleil les épaulera et sera responsable de la promotion pour la boutique-galerie, en plus d'agir de concert avec les auteurs pour favoriser une diffusion optimale de leurs œuvres.

Du collectif Spoutnik 1 au Musée des beaux-arts de Montréal

Il faut dire que la maison d'édition a parcouru du chemin depuis son premier collectif, Spoutnik 1, publié en 1998 jusqu'à l'éclosion de Michel Rabagaliti et de sa série des Paul. Celui-ci a été le premier Québécois à remporter le Prix du public Fauve FNAC-SNCF au 37e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême pour Paul à Québec. Il a contribué à générer un véritable essor de la bande dessinée au Québec.

Forte de ce succès, La Pastèque a réussi à se faire davantage connaître comme éditeur en 2005, avec la publication du livre L'Appareil, qui a gagné des prix internationaux.

Puis, en 2009, la maison d'édition a implanté un volet jeunesse marqué par l'album Harvey, dont les textes sont signés par le poète Hervé Bouchard et les illustrations par Janice Nadeau, et qui a récolté deux prix littéraires du Gouverneur général, une première dans l’histoire de ces récompenses.

«Un autre moment charnière a été une exposition de six mois au Musée des beaux-arts de Montréal. Cela a été pour nous une présence extraordinaire.» L'établissement a en effet présenté en 2013 une exposition originale qui mettait pour la première fois en vedette 15 bédéistes ayant fait le succès de l’éditeur au fil des ans. 

Promouvoir la programmation artistique

Outre les expositions, des produits uniques seront offerts en boutique, par exemple, des sacs Paul, de dérivés de Tout garni, etc. à partir de cet automne. «Ce volet sera développé dans les prochains mois, mentionne Frédéric Gauthier. Nous voulions d'abord mettre de l'avant la programmation artistique.» C'est ainsi que l'exposition sur Tout garni, qui regroupe les œuvres de 12 illustrateurs de La Pastèque, a lieu jusqu'au 15 mai dans ce nouvel espace. 

Ces expositions sont pour le moment réservées aux illustrateurs de la maison d'édition, mais des rencontres sont en cours pour penser à des collaborations, notamment afin de mettre sur pied des programmations croisées, dans diverses disciplines artistiques. 

La programmation comprend aussi des conférences, des ateliers et des rencontres toujours dans cette mission «d'ouvrir la maison à la communauté autour et démocratiser le processus de création». Les illustrateurs Michel Rabagaliti, Geneviève Godbout et Isabelle Arseneault y seront en résidence, justement pour favoriser cet échange avec les citoyens.

PHOTO: CINDY BOYCE

Photo: Cindy boyce

Couverture: photo de Cindy Boyce. Frédéric Gauthier et Martin Brault