La référence des professionnels
des communications et du design

Les communicateurs réitèrent leur engagement envers le développement durable

Plus de 10 ans après la signature de la première Déclaration des communicateurs et des professionnels en relations publiques du Québec à l'égard du développement durable, cinq associations professionnelles réitèrent leur engagement envers la cause. 
 

Dans la foulée de ​la parution du second ouvrage Développement durable – Une communication qui se démarque, le 21 mars dernier, cette déclaration est la seule à réunir cinq associations professionnelles de l'industrie, confirmant l'importance du développement durable dans la pratique professionnelle.

La Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP), l'Association internationale des professionnels de la communication (IABC), l'Alliance des cabinets de relations publiques du Québec (ACRPQ), l'Association des communicateurs municipaux du Québec (ACMQ) et Relations publiques sans frontières (RPSF) ont publiquement renouvelé leur engagement entériné le 4 octobre 2006, dans la Déclaration des communicateurs et des professionnels en relations publiques du Québec à l'égard du développement durable, soulignant l’important rôle que doivent exercer les communicateurs au sein des organisations, de la population et de la société sur ces enjeux. 

Ce livre piloté par la Québécoise Solange Tremblay, soutenue par Nicole D’Almeida et Thierry Libaert, deux experts français des communications, fait suite à Développement durable et communications – Au-delà des mots pour un véritable engagement, publié en 2007. L'ouvrage interpelle les communicateurs de tous les secteurs, professionnels du développement durable, chercheurs et enseignants, organisations et communautés. Et l’entente est unique, une première à l’échelle internationale. «Dans un monde fissuré par la précarité, les bouleversements sociaux et la violence à l'échelle planétaire, et où les idéologies haineuses s’immiscent de plus en plus dans l’espace public, les enjeux de l’heure déroutent, troublent, mais ne doivent pas paralyser, explique Solange Tremblay. La communication doit devenir un pôle d’engagement et d’action et nécessite toutes les solidarités réunies.» 

 

En couverture: Maria Constantinescu, présidente sortante d'AIBC Montréal; Yvon Desautels, secrétaire-trésorier de l’Alliance des cabinets de relations publiques du Québec (ACRPQ); Solange Tremblay, codirectrice de l’ouvrage Développement durable – Une communication qui se démarque; Annie Paré, présidente de la Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP); et Guy Versailles, président de Relations publiques sans frontières (RPSF).