La référence des professionnels
des communications et du design

Facebook Summit 2018 vu par Ressac

Facebook Canada vient de tenir à Toronto son sommet annuel. Retour sur trois conférences auxquelles ont assisté Pablo Stevenson, Sonia Béroud et Boris Ung de Ressac.

Conférence Boost your brand

Le sommet s'est ouvert avec la conférence Boost your brand, une séance de discussion autour du comportement d'achat en ligne et de l'impact de la technologie sur le rayonnement de marque.

Selon Sonia Béroud, chef d'équipe, contenu, de Ressac, l'environnement numérique oblige les marques à proposer du contenu pertinent, original et bien orchestré afin de se différencier de la concurrence. Trois éléments sont d'ailleurs particulièrement essentiels à une performance optimale du contenu de marque produit pour les réseaux sociaux:

1 – Adapter le contenu à une consommation sur appareil mobile

En Amérique du Nord, on prévoit une multiplication de la consommation de données mobiles par cinq d’ici 2022, selon Facebook. Le contenu doit donc davantage être adapté à une consommation sur appareil mobile, «c’est-à-dire qu’il doit être à la fois immédiat (message concis et mémorable), interactif (encourageant la participation de l’utilisateur) et immersif (plein écran, images et vidéos en format 360 degrés)», explique Sonia Béroud.

2 – Augmenter la proportion de contenu sous format vidéo

À une époque où le temps d’attention est réduit et où l'intérêt du consommateur n’est plus donné, mais doit être gagné, la vidéo apparaît comme le format de choix pour faire passer son message. C'est du moins l'avis de Facebook, qui assure que la vidéo représente le type de contenu le plus partagé sur la plateforme sociale, si bien que 45% des visionnements vidéo sur Facebook proviennent des partages.

Afin de bien profiter de cette manne de visionnement, Sonia Béroud y va d'un conseil: «Contrairement à ce qu’on observe en publicité traditionnelle, le branding et le message-clé doivent apparaître durant les trois premières secondes de la vidéo.»

3 – Tirer profit des stories

Lancées en août 2016, les stories Instagram sont l’un des produits de Facebook avec la croissance la plus soutenue. Pour Sonia Béroud, elles rassemblent même toutes les caractéristiques nécessaires à un contenu pertinent et accrocheur: format court à consommation immédiate, adapté à une consommation sur appareil mobile; prépondérance de la vidéo et du mouvement; immersion (plein écran) et interactions avec l’utilisateur (revenir en arrière, passer au contenu suivant, participer à un sondage). «Elles constituent ainsi un outil de choix pour créer du contenu riche et percutant», assure Sonia Béroud.

Conférence Break Boundaries

Deuxième conférence au programme de la journée, Break Boundaries consistait en une démonstration des meilleurs formats publicitaires sur Facebook. Boris Ung, directeur de la planification stratégique de Ressac, révèle que Facebook ne recommande pas le format vidéo 30 secondes sur sa plateforme.

«Les données sont claires, très peu d’utilisateurs consultent l’entièreté d’une vidéo de 30 secondes sur leur appareil mobile. C’est un insight à considérer, d'autant plus que plusieurs messages publicitaires de 30 secondes sont encore présentés par Facebook et contiennent un incitatif à l’action à la fin…»

Son conseil? Faire court et mémorable. «0,8 seconde, c’est la durée d’attention moyenne des utilisateurs qui consultent le fil de nouvelles. Parmi les bons moyens pour susciter l'intérêt, l'on peut penser aux contenus vidéo courts, soit de six à 15 secondes, à l'incitatif à l'action en début de vidéo plutôt qu'à la fin et, surtout, à l'utilisation du mouvement, du contraste des couleurs et à l'intégration de texte animé dans les vidéos afin de capter l'attention de l'utilisateur.»

Conférence Build Bridges

La conférence Build Bridges, quant à elle, mettait en lumière les efforts de Facebook pour créer des corrélations entre l'en ligne et le hors ligne, et les capacités des organisations à répondre aux enjeux numériques.

Pablo Stevenson, président-directeur général de Ressac, assure que Facebook travaille activement à prouver l'impact des réseaux sociaux sur le revenu des entreprises. «Depuis quelques mois, Facebook permet la création d’auditoires personnalisés à partir des renseignements du point de vente, puis propose ainsi des corrélations permettant un meilleur ciblage et, surtout, l’attribution d’un chiffre d’affaires à l’investissement réalisé sur ce canal. Cela constitue une excellente nouvelle pour les marques qui ont su emboîter le pas des données et ont commencé à construire un patrimoine de données hors ligne désormais actionnables en ligne.»

En couverture: Pablo Stevenson, Boris Ung et Sonia Béroud. Photo: Ressac