La référence des professionnels
des communications et du design

Télévision et multiécran: la réinvention des joueurs traditionnels

Les principaux joueurs de l'industrie télévisuelle québécoise partageront les défis d'innovation auxquels ils font face lors de la conférence Télévision et multiécran, le 11 avril prochain à la SAT. Groupe V Média, Radio-Canada et Québecor sont notamment au programme. 

Réinventer les contenus pour toucher les jeunes générations

Si certains médias comme Urbania sont parvenus, dès leur création, à sensibiliser les milléniaux par des approches de contenu novatrices et originales, les médias traditionnels cherchent désormais à se réinventer sur ce plan. C’est notamment le cas de Radio-Canada avec son laboratoire de journalisme, Rad, et de Québecor avec sa plateforme numérique, Tabloïd.

Comment concevoir des contenus attrayants pour les 18-34 ans, à la frontière entre la télévision et le multiécran? En quoi un contenu numérique peut-il être pertinent pour le média télé? Raphaëlle Huysmans, vice-présidente et productrice exécutive d'Urbania, Marc-André Laporte, directeur du marketing, équipe numérique, de Québecor, et Johanne Lapierre, chef éditoriale de Rad, répondront à ces questions lors d’une table ronde.

RAPHAËLLE HUYSMANS, JOHANNE LAPIERRE ET MARC-ANDRÉ LAPORTE 

Télé et programmatique: comment s’y préparer?

Aymeric Freymond et Yannick Manuri

dialekta

La télévision a longtemps été le média numéro 1 en matière d’investissements publicitaires, avant d’être dépassée par le numérique. Les modèles économiques de l'écosystème publicitaire ont ainsi grandement évolué, notamment avec l'utilisation de la programmatique. Initialement présentés comme une technologie transparente et gage de qualité publicitaire, les achats médias automatisés n'ont pas su répondre à toutes les attentes, bien qu'ils soient toujours plus utilisés.

Aujourd'hui, la programmatique s'attaque au monde de la télévision. Mais les mêmes erreurs que sur le web seront-elles reproduites? Se peut-il que l'on vive les mêmes déceptions? Surtout, comment cette technologie, appliquée à la télé, va-t-elle changer le quotidien des agences, des annonceurs et des éditeurs québécois? Et comment s'y préparer? Aymeric Freymond et Yannick Manuri de Dialekta répondront à ces questions. 

Occupation double: d'émission télé à marque multiplateforme

AKSEL BEDIKYAN, LAURENCE LAFORTUNE

GROUPE V MÉDIA

En reprenant la franchise Occupation double,Groupe V Média avait pour objectif d’en faire une marque puissante de contenu. En multipliant les points de contact avec le public et ses différentes cibles, l'organisation comptait ainsi s’adapter aux nouvelles façons de consommer le contenu. Quels ont été les résultats de cette initiative, reconnue comme un succès de diffusion? Que peut-on apprendre des approches déployées? Quelles sont les nouvelles occasions d’affaires pour les annonceurs dans ce contexte? Laurence Lafortune, chef de la commercialisation, et Aksel Bedikyan, directeur principal, recherche et intelligence d’affaires, tous deux de Groupe V Média, partageront les dessous de cette grande stratégie.

Tout savoir sur la découvrabilité appliquée

MARIE EVE BERLINGER

BE GOOD MTL

La découvrabilité est un terme apparu en 2016, que l’Office québécois de la langue française définit ainsi: «Potentiel pour un contenu, un produit ou un service de capter l’attention d’un internaute de manière à lui faire découvrir des contenus autres.»

Dans une ère où les moyens d’accéder aux contenus se multiplient, peu importe les frontières, les productions créées au Québec doivent se rendre accessibles au maximum. Ainsi, comment appliquer les grands principes de la découvrabilité dans une stratégie de production? Quels en sont les grands enjeux? Marie Ève Berlinger de Be Good MTL répondra à ces questions en dévoilant des conseils pratiques à appliquer en équipe.

Cinq tendances qui influenceront l'industrie de la télévision

MICHAEL GOODMAN 

STRATEGY ANALYTICS | BOSTON

Pendant une quarantaine d’années, le monde de la télévision est resté plutôt stable, mais avec les innovations techniques, la façon dont nous consommons la télévision et les manières dont elle est monnayée ont bouleversé le modèle traditionnel. La croissance du haut débit et des appareils connectés a conduit à l’émergence de fournisseurs de vidéos en ligne tels que Netflix, Amazon Prime Video, CraveTV, Club illico, Alt TV et bien d’autres, dont le succès repose sur la rupture, pas sur l’émulation. Les fournisseurs de télévision payante doivent donc s’adapter au nouveau paradigme. Cet atelier animé par Michael Goodman de Strategy Analytics, à Boston, examinera les possibilités et défis que présente l’évolution du paysage médiatique canadien, tant pour les fournisseurs de télévision payante que pour les nouveaux services vidéo OTT.

La conférence Télévision et multiécran est une initiative d'Infopresse, en partenariat avec Campus InfopresseInfopresse Jobs et La Vitrine

Consultez la programmation de l'événement en suivant ce lien.