La référence des professionnels
des communications et du design

Cinélande: 30 ans et toujours jeune

Il est plutôt rare de parler d’un 30e anniversaire dans l’industrie publicitaire. C’est pourtant le tour de force que célèbre le groupe Cinélande, une société de production qui fait rayonner le talent des artisans d’ici depuis 1986, en plus d'accueillir une nouvelle directrice générale pour s'assurer de grandir encore longtemps.

«30 ans, c'est une unité de mesure qui n'existe pas dans notre industrie, et c'est ce qui rend notre parcours aussi remarquable, illustre Nick Jolicœur, associée et productrice exécutive de Cinélande. C'est 30 ans de création et de renouvellement pour s'assurer de construire le talent de demain.»

Car faire rayonner le talent des artisans de l'image est au centre de la mission de Cinélande, une société de production de films publicitaires qui se dédouble en un studio complet de postproduction – salles de montage, de casting et équipement inclus.

«Raconter des histoires»

Aujourd'hui composé de cinq entités distinctes, le groupe Cinélande se décline en autant de services adaptés: Cinélande, bien sûr, mais aussi 4zéro1, fondée il y a 16 ans pour faire mousser une relève de réalisateurs venant du vidéoclip, Alt, arrivée lors de l'explosion du web, Sud-Ouest Productions, spécialisée dans les projets publicitaires à petit déploiement, et Émergence, secret bien gardé depuis 10 ans qui œuvre dans le contenu de type série télévisée et documentaire.

À travers ces filiales, Cinélande représente une multitude de réalisateurs de renom, comme Denis Villeneuve, Jean-Marc Vallée, François Girard, Marie-Julie Dallaire, Jean-Michel Ravon, Jean-François Asselin ou encore Nicolas Fransolet.

«Pour nous, le talent est notre produit.»

Jumelés à la quarantaine d'employés de Cinélande – producteurs exécutifs et délégués, directeurs de production, coordonnateurs, monteurs, coloristes, etc. –, tout ce beau monde est amené à collaborer au succès des campagnes publicitaires d'ici. «Pour nous, le talent qu'on représente est notre produit, et a toujours été au cœur de la vision de Cinélande», explique Alex Sliman, associé et président du groupe Cinélande.

Depuis 30 ans, Cinélande a prêté son expertise à plusieurs offensives marquantes. On peut penser à Hello, goodbye, réalisée au début de l'aventure Cinélande par Jean-Claude Lauzon pour Air Canada, qui ouvrait alors ses vols vers l'Europe et l'Asie, ou, plus récemment, à la campagne Chambre avec vues de Tourisme Québec signée Mélanie Charbonneau.

«La force de Cinélande, c’est de réussir à livrer des campagnes avec des réalisateurs de générations et d'horizons différents, estime Alex Sliman. Qu’ils proviennent du film ou du clip, nos réalisateurs ont en commun un talent pour raconter des histoires et une rigueur dans le travail. On aime faire confiance à des gens qui s’adaptent avec les commandes.»

Mais savoir s'ajuster aux exigences des annonceurs s'avère un défi d'envergure dans une industrie en mutation continue, avoue Nick Jolicœur.

ALEX SLIMAN ET NICK JOLICœUR, ASSOCIÉS de CINÉLANDE

PHOTO: JEAN MALEK

«En 30 ans, tout a changé à l'exception du mandat de raconter des histoires. Ce qu'on lisait autrefois demande aujourd'hui à être regardé. La notion du temps est aussi différente: on en a moins pour produire, et le matériel que nous livrons a une durée de vie plus courte, avec la multiplication des formats et des plateformes de diffusion.»

Du nouveau tout en haut

«En 30 ans, tout a changé à l'exception du mandat de raconter des histoires.»

Pour répondre à ces demandes grandissantes, le groupe Cinélande vient d'embaucher une directrice générale: Shanie Poliquin. Elle aura comme mission d’assurer une expérience intégrée aux clients de l'agence. Ce poste tout nouveau au sein du groupe permettra de «maximiser la fluidité et l'agilité» entre les filiales de la société de production et d'en «prolonger la vision», assure-t-elle.

SHANIE POLIQUIN de CINÉLANDE

PHOTO: JEAN MALEK

«Par ce nouveau rôle, je deviens la colle entre toutes les entités de l'agence. Je suis le seul électron libre du groupe, car les associés sont tous attitrés à une maison de production en particulier. Nos filiales sont en quelque sorte concurrentes, mais complémentaires. Je devrai donc veiller aux avantages de chacune en tant qu’entité (NDLR: représentation, image de marque, écurie de réalisateurs, ressources, employés, etc.), mais aussi en tant que groupe.»

Cette nomination s'accompagne d'ailleurs d'une autre annonce, alors qu'Alex Sliman se penchera lui aussi sur de nouvelles fonctions. Tout en demeurant président du groupe Cinélande, il se concentrera désormais à la production avec l’entité Émergence, où il travaille actuellement à un film documentaire sur l'effet essentiel de la musique dans nos vies, que ce soit pour des raisons de santé, de guérison, de bonheur ou simplement culturelles.

«Nos réalisateurs sont polyvalents et cette diversité nous permet de nous démarquer. Nous avons toujours misé sur l'émergence de nouveaux talents pour répondre aux besoins de cette industrie en mouvement. Mélanie Charbonneau (fiction), Martin C. Pariseau (clip), Hervé Baillargeon (documentaire), Kevin Calero (mode): nos réalisateurs peuvent répondre aux différents besoins du marché publicitaire, et chaque filiale du groupe a sa spécificité, son style et son genre bien à elle.»

Désormais, elles auront aussi une direction commune, histoire de grandir encore longtemps.

En couverture: un tournage chez Cinélande. Photo: Cinélande.