La référence des professionnels
des communications et du design

La fonderie Pangram Pangram: la gratuité au cœur du modèle d'affaires

La fonderie Pangram Pangram compte maintenant huit polices de caractères depuis son lancement en juillet 2015.

L'idée de lancer sa propre fonderie a commencé à germer alors que Mathieu Desjardins œuvrait à la pige en design et travaillait pour un projet de typographie. «J'ai commencé à en créer quelques-unes et à les offrir gratuitement, puis il y a eu un engouement», raconte-t-il.

Son travail s'est fait remarquer sur Behance, une plateforme pour les professionnels en création. Sa première police de caractères, Pier Sans, a profité d'une belle notoriété et a fait l'objet d'articles de blogues d'ici comme d'ailleurs. 

La gratuité comme modèle d'affaires

Le designer a ensuite décidé de concevoir un site web pour rediriger l'achalandage. La gratuité est devenue au cœur de son modèle d'affaires.

mathieu desjardins

Pangram Pangram

En tant que pigiste en design, Mathieu Desjardins avait remarqué qu'il était difficile pour les designers de se procurer des typographies complètes afin de les travailler. En effet, certaines lettres étaient notamment manquantes.

Son modèle reposait sur la logique suivante: l'emploi des polices est gratuite tant que le designer en fait une utilisation personnelle, puis au moment d'un projet commercial, ce dernier peut demander à son client ou à son employeur de se procurer une licence commerciale. 

Et la demande a été de plus en plus grande pour ce type de licence, signe que son modèle avait visé la bonne cible. Si bien qu'en 2018, le designer a décidé de se concentrer sur la conception de polices de caractères. Parmi ses clients, il compte la chaîne BBC, Penguin Books, Lg2, Harper Collins Publisher, Havas, Hôtellerie Four Seasons, Fireball Agency - Copenhague. Ses typographies ont été téléchargées dans tous les pays (sauf en Corée du Nord) au moins une fois, selon les chiffres de Google Analytics.

 

 

 

Les agences et annonceurs peuvent ainsi se procurer une typographie de qualité à moindre coût. Bien que les polices proposées ne soient pas exclusives, la fonderie Pangram Pangram entend aussi offrir des solutions typographiques personnalisées, un service encore à développer. 

Huit typographies sont maintenant proposées par l'entreprise, la dernière ayant été créée tout récemment. La police Neue s'inspire de la «Ville-Marie» des années 60-70, plus précisément de l'année 1967 et de l'Expo du même nom qui a changé la face de Montréal et influencé le design graphique et architectural de l'époque.

«Elle est un peu plus carrée que sa cousine Helvetica, donc offre un plus grand contraste. Avec ses quatre graisses (Light, Regular, Medium et Bold) et leur équivalent italique, elle peut facilement être employée dans tous les types de projets – en gros titres, en publicité, en contenu long-métrage, etc.»