La référence des professionnels
des communications et du design

Actualité médiatique: que savoir cette semaine

L'état de la télévision dans le monde, YouTube et Google pointés du doigt, recours collectif contre Vidéotron et nouvelle certification de confiance pour les médias: voici l'actualité média de la dernière semaine en rattrapage.

L'état de la télévision dans le monde

2h56 par jour: voici le temps moyen passé devant la télévision en 2017 par chaque adulte dans le monde, selon un nouveau rapport de l'institut Eurodata TV Worldwide.

L'étude One TV Year in the World analyse 95 pays. Elle laisse aussi entrevoir de fortes disparités continentales: l'écoute journalière moyenne de la télé en Amérique du Nord est de 4h03 par personne, contre 3h49 en Europe. En Asie, la durée moyenne baisse à 2h25.

Les résultats complets peuvent être consultés ici.

Bell Média teste Google Home

Il est maintenant possible d'entendre les grands titres de CTV News et de TSN par une simple commande vocale sur Google Home. C'est la première initiative de Bell Média dans le secteur florissant des assistants vocaux.

Selon Barbara Escoto, vice-présidente, numérique, de Bell Média, l'objectif de l'entreprise est «d'acquérir de nouveaux utilisateurs à l'aide de cette plateforme en développement». Elle ajoute que cette première percée permettra à Bell Média d'en savoir plus sur les habitudes des utilisateurs d'assistants vocaux.

Au pays, 8% de la population possède un assistant vocal, et les appareils Google Home accaparent une part de marché de 63%, indique Media in Canada.

YouTube et Google pointés du doigt

Aux États-Unis, 23 organisations de défense des droits numériques et de protection de l'enfance ont déposé lundi une plainte auprès de l'organisme Federal Trade Commission, le régulateur américain du commerce. Le motif? Elles accusent YouTube et Google de collecter des données personnelles sur les enfants, puis de les utiliser pour effectuer du ciblage publicitaire.

Selon ces associations, Google collecte illégalement les données personnelles de mineurs sur YouTube, alors que la plateforme est pourtant décrite comme officiellement interdite aux moins de 13 ans.

Parmi les données recueillies, l'on note la location, l'appareil employé pour se connecter à YouTube et des numéros de téléphone.

Cette pratique illégale de Google permet à l'entreprise d'engranger des «profits gigantesques», selon les plaignants, qui ajoutent que Google et YouTube devraient appliquer la loi américaine Children's Online Privacy Protection Act, sur la protection de la vie privée des enfants sur internet. Adoptée en 1998, elle «interdit à un site internet destiné aux enfants, ou qui sait que des enfants l'utilisent, de collecter et d'employer de tels renseignements sans l'accord des parents».

Recours collectif contre Vidéotron

La Cour d'appel du Québec a autorisé la demande de recours collectif de l'organisme Télévision communautaire et indépendante de Montréal (TCIM) contre Vidéotron, peut-on lire dans le journal montréalais La Presse.

Grosso modo, le recours concerne le financement de la chaîne MAtv, propriété de Vidéotron. À Montréal, les abonnés à Vidéotron déboursent 5% de leur facture de télé pour financer de la programmation canadienne. De ces 5%, 2% sont employés afin de financer la programmation locale de MAtv.

En 2015, le TCIM avait toutefois déposé une plainte au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), estimant que MAtv ne respectait pas ses obligations en matière de programmation locale. Le TCIM demande maintenant une compensation financière pour les abonnés de Vidéotron de la région de Montréal, pour les sommes payées et non consacrées à la programmation locale de MAtv de juillet 2012 à février 2015.

États-Unis: rachat important à venir

Le groupe CBS a déposé une offre de 12,5 milliards$US pour acheter la société Viacom, propriétaire des studios Paramount et de plusieurs chaînes comme MTV, Comedy Central et Nickelodeon, selon Wall Street Journal.

En réponse, Viacom a demandé à CBS d'augmenter son offre de 2,8 milliards$ environ, soit près du quart de l'offre initiale, ajoute Reuters.

Cet achat serait effectué dans l'objectif de lutter face à la concurrence de Netflix et d'Amazon, entre autres, qui investissent des milliards de dollars dans la production de films, de séries et de documentaires, en faisant d'importants concurrents dans le paysage médiatique américain.

D'ailleurs, la tendance est à la fusion au sud de la frontière, alors que Disney a  déjà acheté les studios 21st Century Fox en décembre, que Comcast convoite le groupe de télévision britannique Sky et qu'AT&T s'intéresse à Time Warner, qui possède entre autres HBO, Warner Bros et la chaîne CNN.

Pour une meilleure idée du paysage télévisuel américain, consultez ce graphique de Recode.

Certification de confiance pour les médias

Reporters sans frontières (RSF) a lancé un dispositif pour lutter contre la désinformation et mettre en valeur les médias qui produisent de l'information fiable. Fait à noter, le dispositif ne vise pas à certifier la rigueur d'une information déjà produite, mais plutôt à certifier le processus journalistique et le respect des règles déontologiques par un média.

Intitulée Journalism Trust Initiative, l’initiative rassemble plusieurs partenaires: RSF, l'Agence France-Presse, l'Union européenne de radio-télévision et l'association Global Editors Network, qui rassemble des éditeurs de médias du monde entier.

Derrière cette certification se cache un objectif assez ambitieux: offrir des avantages réels aux médias certifiés pour la qualité et l’indépendance de leurs salles de rédaction, comme «une distribution et un traitement privilégiés par les algorithmes des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, avec pour résultat une meilleure visibilité, une plus grande portée et de plus importantes recettes publicitaires».

Place à ESPN+

Le réseau ESPN lancera bientôt ESPN+, son service de visionnement sur demande. Offert aux États-Unis seulement et à partir du 12 avril, il en coûtera 4,99$US par mois pour profiter d'ESPN+, ou 49,99$US par année.

Au menu: du sport en direct, surtout. Seront disponibles, entre autres, des matchs de la Ligue majeure de baseball (LMB), la Ligue majeure de soccer (LMS), Association professionnelle du golf (AGP), de tennis professionnel, de basketball collégial américain et de boxe. Amateurs de hockey, rassurez-vous: les parties de la Ligue nationale de hockey (LNH) seront aussi accessibles... moyennant un abonnement supplémentaire à NHL.TV coûtant 24,99$US par mois.

Tout ce contenu sera accessible sur l'application mobile d'ESPN.