La référence des professionnels
des communications et du design

Création pub: le meilleur de février

Un tournoi de poker équitable pour les Femmes en créa, contrer le syndrome du snowbird grâce au Massif de Charlevoix, et des personnalités se glissent dans la peau des infirmières pour une journée: découvrez les choix d'Infopresse parmi les récentes réalisations publicitaires d'ici.

Le groupe Femmes en créa lance un tournoi d'équité poker

Le regroupement Femmes en créa a été formé à la suite du questionnement de créatives de l’industrie publicitaire québécoise quant à la place qu’occupent les femmes au sein des services de création et de leur sous-représentation dans les postes de direction de création. Plus de 450 membres de l'industrie se sont engagées, le 7 novembre dernier, à faire plus de bruit, à être plus visibles. À l'occasion de la Journée des femmes, le 8 mars, elles ont convié l’industrie publicitaire à un tournoi d'équité poker, imaginé par Lg2, où les personnages du roi et de la reine partagent la même carte. 

Lorsque la réalisatrice Eva Van den Bulcke demande aux participants de la vidéo «pourquoi la reine devrait avoir moins de valeur que le roi», certains restent cois et d'autres répondent que ça a toujours été ainsi. Ce sont justement les standards traditionnels et irrationnels du jeu de cartes que la campagne questionne. Pourquoi la valeur de la figure de la reine est-elle normalisée plus faible que le roi depuis des siècles? L'utilisation d'un symbole universel et acquis de tous devient ainsi un outil puissant pour marquer les esprits et faire avancer l’équité. 

Le Massif de Charlevoix veut sauver les snowbirds

En se penchant sur le cas de Jean-Claude «The Bird» Bossé, l'annonceur fait état des doléances de ceux atteints du «syndrome du snowbird». Au début des années 80, l'homme était une étoile du «hotdogging», discipline s'apparentant au ski acrobatique. Mais c'était avant qu'on lui diagnostique le «syndrome du snowbird», condition qui le force à s'exiler en Floride chaque hiver, l'empêchant de pratiquer sa passion.

C'est du moins ce que nous apprend un faux documentaire conçu pour le Massif de Charlevoix par l'agence Kabane. Constituant la pièce maîtresse de la campagne, la vidéo de cinq minutes fait état des hauts et des bas de «The Bird» en Floride, environnement qu'il échangerait volontiers contre une piste de ski au Québec. Un ton décalé, un esthétisme kitsch léché typiquement floridien, un comédien qui assume entièrement son rôle de malheureux luron: l'offensive ne donne pas envie de s'évader, mais plutôt de profiter pleinement de la neige du Québec. L'initiative vise juste. 

Se glisser dans la peau d’une infirmière pour une journée

Julie Le Breton, Pénélope McQuade et Phil Roy se partagent le rôle de Stagiaires d'un jour dans une nouvelle série web de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), imaginée par l’agence Cartier. Tous trois ont été plongés, une journée, dans le quotidien de la profession, où ils devaient épauler les infirmiers dans l’exécution de leurs tâches habituelles. «Mon respect pour l'importance de leur place au sein du système de santé et dans la société s'est renforcé», soutient la comédienne Julie Le Breton. 

La série web tombe à point, dans la foulée des campagnes sociales en soutien aux infirmières du Québec, surchargées et affrontant des heures supplémentaires de travail obligatoires. Le mandat du projet était triple: valoriser le rôle des membres, les éduquer quant au rôle de l’OIIQ et, enfin, mettre en contexte de manière tangible l’évolution de la profession et ses multiples secteurs. Le défi a été relevé haut la main. Les témoignages sont touchants, le travail est ardu, et le cri du coeur, réel. 

 

Loto-Québec donne un coup de pouce vert aux athlètes

La Lotto 6/49 a voulu encourager à sa façon Équipe Canada pendant les récents Jeux olympiques. Grâce à la relation entre le Comité olympique canadien et Sid Lee Architecture, qui a conçu la Maison olympique du Canada 2018, Loto-Québec a pu envoyer à son lounge des célébrations, à PyeongChang, des trèfles à quatre feuilles. Ainsi, le 19 février, les athlètes canadiens et leur famille étaient invités à prendre un trèfle, pour un peu de chance.

Cette idée ingénieuse s'inscrivait parfaitement dans le concept de chance sur lequel se fonde Loto-Québec avec sa campagne d'étoiles filantes, notamment. Malgré les difficultés de réalisation, la productrice d'agence, Magali Rack, a mené des recherches intensives pour finalement trouver un fournisseur de plants de trèfles à quatre feuilles en Corée. Le tout a dû être déployé en trois semaines.