La référence des professionnels
des communications et du design

La controverse de Fckd Up, budget fédéral et Juste pour rire: l'actualité économique en rattrapage

Infopresse sélectionne les nouvelles économiques de la dernière semaine qui influencent l'industrie des communications et du marketing. 

Un budget «pour l'équité»

Le budget fédéral du ministre des Finances Bill Morneau a occupé une grande place dans l’actualité économique de la dernière semaine. Le déficit va s'élever à 18,1 milliards$ en 2018-2019, et la dette atteint 651,5 milliards$, ce qui correspond à 30,4% du PIB. 

Un budget sous le signe de l’équité hommes-femmes a été dévoilé le 27 février, alors que le mot femme a été imprimé près de 700 fois dans les 433 pages du document. La question de l'équité sera l'un des thèmes abordés par le Canada lors du sommet du G7, en juin, dans la région de Charlevoix. La présidence et l’événement coûteront au bas mot 594 millions$ au Canada. Certaines mesures prises par Ottawa, notamment une nouvelle loi sur l’équité salariale, s’appliqueront au sein de l'appareil gouvernemental et dans les entreprises réglementées par le gouvernement fédéral. Une prestation parentale partagée de cinq semaines, à partir de juin 2019, fait aussi partie du budget fédéral. Le gouvernement dit reconnaître que l’écart salarial est partiellement attribuable au fait que les tâches liées à la garde et au soin des enfants incombent souvent, et de façon disproportionnée, aux femmes. Le Québec a adopté cette mesure il y a longtemps.

Après avoir annoncé, le 15 février dernier, un financement qui pourrait atteindre 950 millions$ partagé entre cinq suppergrappes technologiques canadiennes d'ici 2022, Ottawa entend investir 6,4 milliards$ pendant cinq ans en recherche fondamentale pour l'innovation. 

Le Canadien National remplace son président-directeur général

Le Canadien National (CN) a annoncé le départ de son PDG, Luc Jobin, «alors que la fiabilité du service du transporteur ferroviaire s'est détériorée au cours des derniers mois», annonçait la Presse canadienne. En place depuis 2016, il sera remplacé par l'actuel vice-président exécutif, Jean-Jacques Ruest, de façon intérimaire, jusqu'à ce qu'un successeur permanent entre en poste. La société ferroviaire aurait déjà entamé un processus international pour le recrutement de son prochain PDG. 

Le fabricant de la boisson Fckd Up en cesse la production

Le groupe Geloso annonce l'arrêt immédiat de la production de la boisson Fckd Up après la mort d'Athena Gervais, une adolescente de 14 ans de Laval. Son corps a été retrouvé dans un ruisseau, deux jours après avoir consommé dans un très court laps de temps, deux canettes de la boisson, volées dans un dépanneur Couche-Tard. Le 25 février dernier, Éduc'alcool dénonçait une nouvelle campagne de la controversée boisson alcoolisée, alors que des panneaux d'affichage faisant sa promotion avaient été installés près d'écoles secondaires. Le 2 mars, Couche-Tard annonçait le retrait du produit de ses franchises et le groupe Geloso retirait toutes ses publicités en faisant la promotion. 

Le Groupe Juste pour rire passe aux mains des Américains

Le Groupe Juste pour rire a conclu une entente de principe avec le groupe américain ICM Partners. Québecor dispose toutefois de 12 jours pour exercer son droit de premier refus et égaler l'offre de l'acheteur, selon Radio-Canada. Il existe donc «deux issues possibles», rapportait à la société d'État la relationniste Anne Dongois de la firme ad Communications: Juste pour rire deviendra la propriété d'ICM ou deviendra la propriété de Québecor. En vertu de deux ententes signées avec le groupe, Québecor soutenait détenir un «droit de première offre», faisant en sorte que la première proposition de vente devait lui être présentée, et un «droit de premier refus» en cas d'offre présentée par Juste pour rire à un tiers. Le 12 février dernier, la Cour supérieure avait refusé la demande d'injonction de Québecor dans le cadre de ce litige.

Des entreprises canadiennes entrent dans la valse du boycottage d'un fabricant d'armes à feu

Le détaillant de matériel de plein air Mountain Equipment Co-op (Mec) et Running Room (Le Coin des coureurs) ont annoncé le 1er mars la fin de leurs relations commerciales avec le groupe américain Vista Outdoors, fabricant américain à qui appartiennent notamment les marques CamelBak et Bushnell. L'entreprise possède des parts dans la production d'armes à feu et de munitions. Une de ces armes semi-automatiques a été utilisée dans la fusillade de l’école Marjory Stoneman Douglas, à Parkland, en Floride, où 17 élèves ont été tués. Ces deux entreprises canadiennes sont les premières à s’inscrire dans le mouvement américain de boycottage ou de restriction de la vente d’armes à feu. 

Un premier État adopte la cryptomonnaie comme devise officielle

La République des îles Marshall, État insulaire d'Océanie situé en Micronésie, créera sa propre cryptomonnaie, le Sovereign ou Sov, afin d'amasser de l'argent liquide pour payer les factures et stimuler l'économie, a annoncé Radio-Canada. Le Sov sera désormais équivalent à l'argent américain comme moyen de paiement. Contrairement au Venezuela, devenu le premier pays à lancer sa propre cryptomonnaie le mois dernier, le Petro étant soutenu par l'argent des réserves pétrolières, le Sov sera officiellement reconnu par le gouvernement marshallais. 

Spotify dépose sa demande d'introduction en Bourse 

Selon un document fourni au gendarme boursier américain, l'entreprise suédoise Spotify a déposé le 28 février sa demande officielle d'introduction en Bourse, sur le New York Stock Exchange à Wall Street, rapportait La Presse«La procédure devrait être réalisée en cotation directe, un procédé atypique permettant à la société d'économiser des coûts liés à une entrée en Bourse traditionnelle, comme certaines commissions versées aux banques aidant les entreprises à séduire les investisseurs.» La société compterait 159 millions d'utilisateurs actifs mensuels, en plus des 71 millions d'abonnés payants, soit le double qu'Apple Music, selon Spotify.