La référence des professionnels
des communications et du design

Le groupe Femmes en créa invite l'industrie à porter l'équité au gala Créa

À l'occasion du gala Créa 2018, le regroupement Femmes en créa invite l’industrie publicitaire à revêtir ses plus beaux habits et à porter l’équité à la boutonnière.

Produite en collaboration avec les agences Bleublancrouge, Cossette, DDB, Lg2 et Sid Lee, la campagne de Créa 2018 du regroupement met en vedette cinq membres influents de l’industrie: Jonathan Rouxel, Chris Bergeron, Sann Sava, Marilou Aubin et Alexis Caron-Côté.

Tous ont accepté de poser pour la photographe Gabrielle Sykes de Rodéo Production.

Dans la série de clichés, les cinq ambassadeurs arborent le macaron Femmes en créa et invitent leurs collègues à porter eux aussi l’équité lors du gala Créa 2018. Les macarons seront d'ailleurs disponibles à l’entrée de la soirée et seront distribués à ceux désirant afficher leur soutien aux femmes en création.

Pour chaque ambassadeur, les raisons de soutenir la cause de l'équité sont nombreuses:

Jonathan Rouxel, associé, vice-président, directeur de création Bleublancrouge et président du jury Créa 2018: «Les femmes font bien de revendiquer l’équité. Je suis moi-même le père de deux magnifiques jeunes filles et j'ai bien l'intention de travailler à «closer le gap». Je pense que les revendications doivent être soutenues par les hommes et je souhaiterais dans un avenir à court terme recevoir autant de «books» de femmes que d’hommes en période de recrutement. Mais si nous voulons faire avancer les choses, nous devons offrir des occasions à des femmes avec peut-être moins d’expérience, mais un grand potentiel.»

Chris Bergeron, vice-présidente, expérience et contenu, de Cossette: «Chez Cossette, on a la chance d'avoir la parité (on a même plus de femmes directrices de création que d'hommes). Je ne sais pas si c'est un choix conscient. Ce qui est certain, c'est que la diversité attire la diversité. Plus de femmes directrices de création, c'est aussi souvent plus d'embauches de femmes dans les équipes.»

Sann Sava, directrice de création exécutive de DDB: «C’est essentiel que les femmes, mais surtout que les hommes s’engagent. Si on a le courage de se lever pour la cause, d’autres seront inspirés à faire la même chose. Plus nous serons nombreux, plus nous serons efficaces pour abolir les injustices. Je travaille dans une agence où la PDG est une femme, la moitié des directeurs de création exécutifs sont des femmes et, sur les quatre présidents au Canada, il y a seulement un homme. Chez DDB, être une femme n’a jamais été un obstacle. C’est une chance, car, selon moi, l’ouverture à la diversité est une valeur essentielle pour faire de la grande création.»

Marilou Aubin, directrice de création de Lg2: «À juste titre, plusieurs sont les femmes qui préfèrent être reconnues pour leur talent que pour le fait d’être une femme. Par contre, quand on lit que les filles tendent à sous-estimer leurs compétences et les gars, à les surestimer, ou encore qu’il faudrait attendre 2038 pour atteindre l’équité salariale si l'on continue au même rythme, il apparaît primordial de mettre en place des mécanismes pour donner plus de place et de reconnaissances aux femmes. Des femmes inspireront ensuite les plus jeunes générations. Bref, il faut s’assurer que les bases soient réellement équitables avant de s’en remettre à la loi de la jungle.»

Alexis Caron-Côté, concepteur-rédacteur de Sid Lee: «Je ne suis pas pour une parité à tout prix et, à mon humble avis, les meilleurs seront toujours les meilleurs. Par contre, si je peux aider à ouvrir les yeux et surtout les esprits d'un certain nombre de gens afin qu'un jour on ait neuf femmes sur 10 membres dans un jury, et qu'on se dise: «Ouin, ça prendrait peut-être un gars ou deux», bien ce sera mission accomplie.»

Annonceur: Femmes en créa
Conception et rédaction: Patricia Doiron, Caroline Joassin, Sarah-Catherine Lacroix, Alena Schwing, Gabrielle Sykes
Direction artistique et design: Vanille Windenberger
Photographie: Gabrielle Sykes – Rodéo Production 
Stylisme: Serena Vaz – Judy inc.
Maquillage et coiffure: Carmelle Da Roza – Judy inc. 
Production: Rodéo Production