La référence des professionnels
des communications et du design

Pâques, une affaire de chocolat selon un sondage du CQCD

Si 70% des Québécois comptent participer aux festivités pascales, le chocolat demeure en tête des présents offerts pour l'occasion, selon un sondage réalisé pour le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) par la firme L’Observateur.

Durant la fin de semaine de Pâques, 70% des Québécois vont recevoir ou visiter leur famille et des amis, 34% se rendront au restaurant et plus du quart prépareront un jambon traditionnel.

Le caractère religieux de cette fête tend à s'amoindrir, alors que seulement 14% des participants iront à l’église ou dans un lieu de culte, et qu’un maigre 6% compte recueillir la traditionnelle eau de Pâques le dimanche matin.

Pâques chocolatée

Les dépenses moyennes atteindront 122$ par personne, une hausse de 6$ par rapport à 2017. Alors qu'un peu plus de la moitié des Québécois offriront des cadeaux pour l’occasion, 96% prévoient donner du chocolat. La friandise demeure aussi populaire que l’année dernière. 

«Lorsque nous analysons l’ensemble des fêtes au cours d’une année, aucun cadeau ne fait autant l’unanimité que le chocolat à Pâques, explique Léopold Turgeon, président-directeur général du CQCD. Les intentions d’achat des Québécois à l’occasion du congé pascal sont claires. Pour les détaillants, c’est donc l’occasion de répondre aux attentes des consommateurs, puis de créer un rendez-vous.»

Les fleurs figurent au second rang avec 42% des intentions d’achat. Les produits de l’érable gagnent en popularité avec 24% cette année, contre 22% en 2017. Le vin se place en quatrième position, à 23%, et les jouets en cinquième, à 21%. 

Peu d'achats sur internet

Le commerce électronique est davantage populaire auprès des 18-34 ans, alors que 40% scruteront les produits et que 17% y effectueront des achats. Globalement, un Québécois sur cinq magasinera sur internet à l’occasion de Pâques, mais seulement 7% prévoient y réaliser des achats. 

«Si l’on compare Pâques avec d’autres célébrations dans l’année en matière d’achats en ligne, comme l’Halloween ou la fête des Mères, nous observons un comportement d’achat similaire, affirme Jacques Pelletier, président du conseil et chef de la direction de la firme L’Observateur. Les centres commerciaux et les commerces locaux sont encore très importants pour une majorité des Québécois à l’occasion des différentes célébrations.»