La référence des professionnels
des communications et du design

Le nouveau défi de Lucie Lamoureux

Directrice de l'engagement sociétal de Loto-Québec depuis 2003, Lucie Lamoureux quittera prochainement ses fonctions pour se joindre à l’équipe de Sponsorium International, où elle agira à titre de directrice générale, un poste créé pour elle.

lucie lamoureux

C'est la première fois que Sponsorium International s'attache les services d'une directrice générale. «Sponsorium est une entreprise à portée mondiale, alors que bon nombre de ses clients sont situés à l'extérieur du Canada, explique Lucie Lamoureux. Paul Pednault (NDLR: président et fondateur de Sponsorium) est donc souvent amené à voyager pour les rencontrer. Mon rôle sera de prendre les rênes de la gestion de l'entreprise ici, au Québec, où se trouve le noyau du personnel.»

«Mon rôle sera de prendre les rênes de la gestion de l'entreprise ici, au Québec, où se trouve le noyau du personnel.»

Ce faisant, Lucie Lamoureux sera à la tête d'une équipe d'une trentaine de personnes dévouées à offrir des solutions de commandite adaptées. Son premier mandat: mettre ses années d'expertise au profit des équipes qu'elle chapeautera, du service à la clientèle à la brigade de programmeurs. «Je veux partager mes connaissances acquises au fil des ans afin d'aider les commanditaires à mieux organiser la gestion de leurs commandites.»

les bureaux de sponsorium international inc.

Photo: Pierre-Yves Levert

Connue pour Performind, un logiciel hébergé dans l'infonuagique, Sponsorium se spécialise depuis 2002 dans la méthodologie des applications de commandite. Avec Performind, l'entreprise propose aujourd'hui de «faciliter la vie des gens sollicités» en gérant toutes les demandes de financement destinées à une organisation commanditaire, histoire de sélectionner les projets les mieux adaptés à sa marque. 

Une «vie de commanditaire»

Après 15 ans aux commandes des commandites et de l'engagement sociétal de Loto-Québec, précédés de 10 ans chez Bell, Lucie Lamoureux arrive chez Sponsorium avec le bagage d'une «vie de commanditaire». Les exigences spécifiques à ce milieu font ainsi partie intégrante de sa vision de son métier.

«Il y a un défi propre à la commandite. Ce n'est pas comme en publicité traditionnelle, où une marque et une agence cherchent à concevoir un concept percutant. En commandite, il y a toujours un troisième intervenant qui s'ajoute, un promoteur d'événement, par exemple. Il devient ainsi important de déterminer les bénéfices de toutes les parties engagées – marque commanditaire, promoteur commandité et tous les participants témoins de cette association.»

Pour Lucie Lamoureux, cette collaboration tripartite tient même en deux mots: marketing relationnel.

«La commandite est un travail de séduction.»

«La commandite est un travail de séduction. Il faut développer des relations de qualité avec les promoteurs. On doit identifier comment la marque représente une valeur ajoutée à un événement. Il faut aussi choisir une orientation claire quant aux marchés, cibles et événements visés par nos commandites. Car ce n'est pas de la promotion: il faut prendre le temps d'établir pourquoi un festival gagne à être commandité, pourquoi une marque décide d'être commanditaire, puis mesurer l'impact de cette association sur l'expérience des festivaliers. En ce sens, la commandite est la discipline publicitaire la plus fidèle à l'ADN d'une marque.»

Nouveau défi, même envie

De ses années chez Loto-Québec, Lucie Lamoureux retient d'ailleurs la satisfaction d'avoir aidé les commandités à intégrer les objectifs des commanditaires. «On a créé des événements privés avec les promoteurs afin d'échanger sur nos forces et faiblesses, puis comparer nos objectifs. Ça aura permis de rendre plus limpides les ambitions des commanditaires, de sorte qu'elles soient désormais intégrées dans le développement même des événements.»

«La commandite demeure un moyen très efficace, pour une marque, d'être présente dans son milieu.»

Chez Sponsorium, l'objectif sera de poursuivre, en quelque sorte, cet effort de compréhension mutuelle qui l'anime tant. «Je vais chez Sponsorium avec une envie bien simple: encourager et influencer un maximum d'entreprises à intégrer la commandite dans leurs plans de marketing. Après tout, ça demeure un moyen très efficace, pour une marque, d'être présente dans son milieu. En fait, dans ma carrière, j'estime que mon rôle aura été – et demeurera – d'être une ambassadrice des événements auprès des marques et une ambassadrice des marques auprès des événements.»