La référence des professionnels
des communications et du design

La confiance des Québécois envers les entreprises toujours en déclin

Si la confiance citoyenne envers les entreprises avait atteint son niveau historique le plus bas en 2017, le volet québécois du plus récent Baromètre de confiance Edelman confirme qu'elle continue de régresser en 2018. 

Edelman analyse quatre institutions dans ses sondages: les organisations non gouvernementales (ONG), les entreprises, le gouvernement et les médias. Ainsi, 47% des 1000 Québécois sondés ont confiance envers les entreprises, contre 48% en 2017. Même son de cloche pour les ONG, qui passent de 57% en 2017 à 54% cette année. 

Dans l'ensemble, les entreprises ne sont pas les seules victimes d'une telle baisse. Les résultats du Baromètre soulignent aussi le déclin de la crédibilité des «entrepreneurs prospères», qui chute de 44% en 2017 à 42% en 2018.

Les participants sont d'avis que les entreprises devraient davantage prôner le progrès.

La crédibilité accordée aux porte-paroles d’entreprise a toutefois augmenté de huit points de pourcentage en 2018, pour s'établir à 38%. Alors que 66% des participants estiment que ces PDG devraient prendre les devants quant aux changements sociétaux plutôt que d'attendre la prescription du gouvernement, 61% les voient davantage motivés par la cupidité que par le désir de faire une différence dans le monde. 

Technologie, services financiers, énergie: depuis 2015, la confiance dans la majorité des secteurs industriels est en hausse au Québec. Les participants sont d'avis que les entreprises devraient davantage prôner le progrès, en protégeant la vie privée, en soutenant la formation de la main-d'oeuvre, en protégeant la qualité de l'information, en innovant et en investissant dans les emplois. 

Médias, journalistes et gouvernement: la confiance s'accroît

La vapeur est quelque peu renversée cette année, car 44% des participants jugent les journalistes «très crédibles» ou «extrêmement crédibles», une hausse de 18% par rapport à 2017. Le sondage révèle également une augmentation de la confiance globale de 5% envers les médias, une croissance d'un point de pourcentage supplémentaire par rapport au Canada dans son ensemble. Et pour 90% des répondants, les médias sont avant tout des journalistes, alors que les influenceurs ne récoltent qu'un maigre 13%. 

Et si la crédibilité des journalistes a considérablement augmenté en 2018, la catégorie «une personne comme vous», a chuté de 9 points de pourcentage. Ainsi, seulement 39% des répondants considèrent leurs pairs comme des intervenants «très crédibles» ou «extrêmement crédibles». Ce constat sous-entend un changement quant à la crédibilité accordée aux figures traditionnelles.  

66% des participants estiment que les PDG devraient prendre les devants quant aux changements sociétaux.

Le gouvernement a longtemps été bon dernier dans le spectre de la confiance des Québécois. Cependant, son niveau de confiance a connu une hausse de 5% en 2018. La méfiance généralisée qui s'observait envers les médias et les gouvernements tend peut-être à s'estomper, dans la «lutte pour la vérité», qui marque l'édition 2018 du Baromètre. Pourtant, 43% des Québécois sondés croient que le gouvernement est l'institution dont les fondations semblent les plus fragiles. 

Plus tôt cet hiver paraissait l'édition canadienne du Baromètre de la confiance Edelman 2018, suivant la publication de son pendant mondial. Le sondage en ligne est effectué dans 28 pays, depuis 18 ans. Il a été mené auprès de 33 000 personnes, dont 1500 Canadiens, du 28 octobre au 20 novembre 2017. Au Québec, 200 des participants sont de la catégorie de la population informée et 800 de la population générale*. 

* Edelman définit la population informée en fonction de quatre critères: personnes de 25-64 ans; personnes détenant au moins un diplôme universitaire; personnes se situant dans le 25% supérieur en matière de revenus pour leurs tranches d'âge et leur pays; et personnes qui déclarent avoir une consommation médiatique importante et demeurer au fait de l'actualité du secteur des affaires.