La référence des professionnels
des communications et du design

Un Printemps du Mac beatnik aux accents géométriques

Pour la 12e édition des Printemps du Mac, événement au profit de la Fondation du Mac et ayant pour mission de faire découvrir le Musée d’art contemporain (Mac) de Montréal à la relève, La Maison W a conçu une identité aux contrastes «hypnotiques». 

Le thème de l’édition 2018 des Printemps du Mac, qui se déroulera le 13 avril prochain, s’inspire du mouvement beatnik, avec une approche visuelle monochrome caractéristique de la génération. Afin de clôturer l’exposition de Leonard Cohen, Une brèche en toute chose, «de façon mémorable», Elo Leo salue l’œuvre de l'artiste avec sa consonance phonétique fluide et sa graphie ludique formée de deux anagrammes. 

Formes, lignes, courbes et hachures géométriques se côtoient pour ainsi créer un contraste hypnotique. C’est d’ailleurs dans cet univers que seront plongés les invités lors de l’événement, en vivant une immersion dans des espaces en noir et blanc déformant la perspective et produisant des illusions d’optique. 

«La période beatnik est synonyme de liberté et de renouveau, tout comme le printemps, explique Nikolaos Lerakis, directeur général de La Maison W Montréal. Le beatnik évoque un mouvement artistique, une liberté d’esprit, un refus des conventions, une découverte de mondes nouveaux, des années rebelles. Des thèmes que les Printemps du Mac veulent matérialiser en état d’esprit.» 

Annonceur: Fondation du Musée d’art contemporain de Montréal
Agence: La Maison W
Direction de création: Nikolaos Lerakis
Conception-rédaction: Caroline Joassin-Bruneau, Sylvain Thomin, Elmer Tazartez
Direction artistique: Virginie Malette, Alexandra Nolot
Service-conseil: Gaëlle Cayrol, Émilie Dubuc
Maison de production: L’Éloi
Photographie: Mathieu Fortin
Stylisme: Olivia Leblanc