La référence des professionnels
des communications et du design

5 projets design inspirants

L'allégorie de la marque de cannabis Vert, l'univers visuel de Featuring et un Leonard Cohen «sobre et vibrant» pour le Mac: découvrez les choix d'Infopresse parmi les réalisations de design soumis qui ont marqué les derniers mois. 

Identité: Le cannabis selon le producteur québécois Vert

Alors que sa légalisation prochaine fait couler beaucoup d'encre, la marque Vert de la compagnie ontarienne Canopy Growth Corporation, déterminée à produire le meilleur cannabis du Québec, désirait se doter d'une identité bien propre en vue de son lancement imminent ici. De la direction artistique à la conception d'emballage, en passant par la stratégie de déploiement et la production de contenus, le studio de design interdisciplinaire Grdn s'est associé aux artistes Caravane, LM Chabot et Nik Mirus, représentés par L'Éloi, afin de concevoir un univers présenté sous la forme de fables, dans différents univers entourant le cannabis: Évasion, Détente et Équilibre.

Mais le défi était de taille. En plus d’avoir à communiquer la cohabitation des natures médicales et récréatives du cannabis, l'entreprise souhaitait faire évoluer les perceptions envers le produit d’une industrie en émergence et comportant encore très peu de points de repère, en plus de la réglementation, qui exige de ne jamais le montrer le cannabis explicitement. Modèles vivants, nature morte et animations, les différentes déclinaisons de l'image dépeignent habilement les états physiques et psychiques engendrés par la consommation du produit. L'identité de Vert a été primée au dernier concours Grafika. 

Identité: L'agence Écorce devient Featuring

Après 13 ans sous le nom Écorce, l'agence de gestion de marque et de communications-marketing est devenue Featuring, une signature révélatrice de sa nouvelle appellation: la marque (et le client) au premier plan. «Le nom feature renvoie aussi à la notion d'élément différenciateur», souligne le coprésident, fondateur et directeur de création, Karl-Frédéric Anctil. Dans sa version plus courte, Featuring sera souvent utilisé avec l'acronyme Ft. De là découle un univers visuel assez riche, puisqu'en plus de changer de nom, l’agence s'est dotée d'une identité visuelle renouvelée.

Sur fond d'encre en mouvement, de graphiques colorés ou d'objets dérivés, «le trait reliant les lettres F et T du logo devient un fil d’Ariane graphique auquel se greffe le nom d’un client, d’un talent et d’un partenaire. «Il exprime l’importance que nous accordons à la collaboration», ajoute Karl-Frédéric Anctil. L’univers de la marque devient ainsi un terrain de jeu à la fois éclectique et structuré, qui trouve son équilibre entre la stratégie et la création. 

Identité: Un Leonard Cohen «sobre et vibrant» pour le Mac

Pour l’exposition Leonard Cohen  Une brèche en toute chose du Musée d'art contemporain (Mac), à Montréal, l’agence Paprika a conçu une identité visuelle dans la tonalité de l’artiste: poignante, mais tout en sobriété. Entre les projections silencieuses de l’artiste visuelle Jenny Holzer, qui ont illuminé le Silo No 5 du Vieux-Port de Montréal, les cinq concerts hommages présentés à la salle Gesù et organisés par Pop Montréal, les journaux, la télévision, l’affichage extérieur, sauvage et dans les transports en commun, le mandat était costaud pour la firme de design.

Un portrait d’archive en noir et blanc du photographe français Claude Gassian, capté à Trouville en Normandie, en 1988, a suggéré l’identité visuelle. L'agence s’est «naturellement» arrêtée sur l’image d’une neutralité déconcertante où Leonard Cohen apparaît seul, perdu au milieu de nulle part. Juxtaposé avec le jaune vif, le portrait sobre et élégant évoque la renaissance du monument montréalais, dans un corpus de 40 œuvres expressément commandées par le Mac. La photographie originale a été manipulée et disloquée, pour ainsi suggérer le mouvement malgré l’image fixe. Puisque l’exposition est centrée sur l’expérimentation et le déplacement, avec des environnements multimédias, cette intervention minimaliste propose les différentes interprétations de son œuvre vues par une vingtaine d’artistes. En tout, six salles sont consacrées à l’œuvre de Leonard Cohen. 

Affichage: Une campagne «conçue à la main» pour Bloc Shop

Les centres d'escalade de bloc ont reçu un coup de main de Publicis pour cette campagne d'affichage. Maxime Merchez et Pascal Tremblay ont conçu des affiches destinées aux centres Bloc Shop ainsi que des bannières, en plus de produire un alphabet complet pour des déclinaisons futures. Le tout a été réalisé en collaboration avec le photographe Alain Desjean, représenté  par Rodeo Production.

Des mains pansées enduites de carbonate de magnésium sur fond noir impénétrable évoquent bien l'univers rudimentaire des salles d'entraînement d'époque et de l'escalade de bloc. 

Identité et emballage: Prune les fleurs s'emballe avec Polygraphe

Poursuivant sa conquête du monde olfactif, Prune les fleurs a recouru à Polygraphe afin de produire l'identité et l'emballage d'une nouvelle gamme de bougies parfumées. Le studio, qui avait déjà conçu l'identité de la marque, a joué de typographie pour distinguer chacun des huit parfums tout en créant un univers de marque cohérent. Une telle décision permettra certainement à la collection d'évoluer en restant harmonieuse. 

Ce jeu typographique se répercute aussi dans les catalogues et affiches, outils de communication liés au lancement de la gamme, d'ailleurs primés lors de l'édition 2018 du concours Grafika. Du noir, du blanc et une composition typographique léchée, la sobriété représente parfois l'arme la plus puissante.