La référence des professionnels
des communications et du design

Indice Ipsos-Infopresse: Hydro-Québec à la tête du palmarès

Dévoilé à l’occasion du RDV Marketing, l’indice Ipsos-Infopresse 2018 présente un palmarès de 45 marques influentes plutôt que 100, et se concentre uniquement sur des marques québécoises* ou aux racines québécoises, contrairement à l'année dernière, où les géants américains du web trônaient en tête.

La société d'État se retrouve en tête du palmarès, devant Desjardins et Jean Coutu, plus particulièrement aux yeux des milléniaux.

STÉPHANE MAILHIOT 

havas montréal

Pour Stéphane Mailhiot, vice-président, stratégie, de Havas Montréal, les récentes campagnes publicitaires d’Hydro-Québec ont sans doute contribué à son positionnement dans le palmarès. «Hydro-Québec a promu sa marque avec les campagnes Bienvenue chez vous et On. Aussi, l’organisation a peut-être profité de la conversation positive générée par le succès de la pièce de théâtre J’aime Hydro, qui a, en quelque sorte, amené bien des Québécois à redécouvrir cette grande institution, ce fleuron dont on peut être fiers», avance-t-il. 

L'alimentation devant les services financiers

Bien que Desjardins se retrouve en deuxième place, elle est la seule de la catégorie des services financiers et assurances parmi les 10 marques les plus influentes. Les entreprises de la catégorie Alimentation/Pharmacies/Dépanneurs constituent la moitié du top 10, avec Jean Coutu en troisième position, IGA cinquième, Super C, huitième, Maxi, en neuvième et Metro 10e.

Selon Stéphane Mailhiot, cela s'expliquerait en partie par la proximité. «Les détaillants alimentaires sont des interfaces vers quelque chose qui passionne les gens: la bouffe. Puis, il y a aujourd’hui ce courant de fond du retour à la cuisine maison. Dans ce contexte, l’épicerie a le beau jeu.» 

Chez les médias, TVA jouit de la plus grande influence (sixième place), talonnée de près par Radio-Canada (septième). Au 13e rang, Télé-Québec passe devant La Presse, Le Journal de Montréal/Le Journal de 
Québec
et V Télé, respectivement 15e, 19e et 31e.

Côté commerce de détail, Rona demeure une marque à laquelle les Québécois sont attachés (17e), le rang le plus élevé parmi les marques dans le même domaine (outre les secteurs de l'alimentation et de la pharmacie). Simons (34e), Renaud-Bray (35e), Aldo (42e) complètent le palmarès dans ce secteur.

 

L'étude a été menée auprès d'un échantillon de 2000 Québécois, du 15 au 23 janvier 2018, à qui il a été posé plus de 70 variables. Parmi celles-ci, 11 définissent l’influence des marques. Les autres variables étudiées, à la suite d’analyses statistiques, ont permis d’établir cinq piliers comme étant des déterminants de l’influence: engagement, confiance, présence, innovation et responsabilité sociale.

L’Indice Ipsos-Infopresse 2018 offre aussi des classements en sous-segments: un top 10 pour les femmes, les hommes et les trois générations constituant la majorité de la population québécoise, soit les bébés-boomers, la génération X et les milléniaux. 

Ces sous-segments et l'analyse complète de l'indice peuvent être consultés dans la publication annuelle d'Infopresse.

 

* Il est à noter que certaines marques canadiennes ont également été retenues parce que leur création publicitaire et leur marketing sont réalisés ici.