La référence des professionnels
des communications et du design

Grafika 2018: le prix Coup de cœur décortiqué

Alors que les Grands Prix du concours Grafika incarnent généralement tous les critères de sélection déterminés par les membres du jury, les prix Coup de cœur font davantage appel à leurs émotions. 

En 2015, Mario Mercier de Compagnie et cie, voulait valoriser la pertinence et récompenser l'intelligence au cœur de la démarche créative. En 2016, Louis Gagnon de Paprika misait sur des projets qui «cassent le moule». En 2017, Élise Cropsal de Lg2 Boutique visait une édition qui allait refléter la diversité de l'industrie. Et cette année, Philippe Archontakis explique que «l’innovation devra être en premier plan, autant dans l’idée que dans l’exécution».

Qu'arrive-t-il alors, si un projet ne répond pas entièrement à ces critères, mais suscite tout de même un enthousiasme unanime au sein du jury? C'est à ce moment bien précis que le prix Coup de cœur entre en jeu, bien que la distinction ne soit pas nécessairement remise chaque année. 

Coups de cœur passés

L'année dernière, le prix a été remis à la série animée The Junction par Patrick Doyon, dans laquelle des artistes racontent les circonstances de leur rencontre et de leur collaboration. Commande réalisée pour l’édition montréalaise de Red Bull Music Academy, mettant en scène Chilly Gonzales et Peaches, sa structure narrative forte et captivante a charmé le jury.

En 2016, 4:20 avec Dead Obies par Deux Huit Huit, site web visant à promouvoir des capsules vidéo lancées chaque lundi à 4:20 (16h20), a reçu le prix Coup de cœur, en plus du Grand Prix Site web événementiel/divertissement/culturel. La grille graphique complètement déconstruite, fidèle à l’univers du groupe musical, incarnait «l’exemple parfait de l’équilibre image et fonction», selon le président du jury, Louis Gagnon. Le projet novateur a séduit collectivement le jury, par son audace et son humour. 

 

 

En 2012 et en 2009, Paprika est repartie avec le prix, respectivement pour le projet Mission Design – World Design Expo Taipei, un coup de cœur «instantané», selon la designer graphique Marie-Hélène Trottier, présidente du jury en 2012, ainsi que pour Aires Libres, pour lequel la rue Ste-Catherine, dans le quartier gai de Montréal, avait pris des airs de ruelle. 

En 2011, la designer Maude Lescarbeau avec Haarspange, typographie mécanique, projet réalisé dans le cadre d’un cours de création de caractères à l'Uqam, a été récompensée. La contrainte était d’utiliser comme forme de base un objet de moins de 10 cm3. 

Finalement, le prix Coup de cœur 2008 a été remis à l'Atelier Louis-Charles Lasnier, pour la Ville de Montréal, avec Signalisation Écocentre Petite-Patrie. Le projet global s'est démarqué pour ses caractéristiques identitaires, signalétiques et stratégiques. Il a été conçu en accord avec les tenants du développement durable. 

Le jury n'est donc pas à l'abri d'un coup de cœur, et c'est lors de la cérémonie au Monument-National, le 8 février prochain, à 18h30, qu'on saura si cette distinction a été remise cette année. 

Les billets pour l'événement sont en vente sur le site du concours.

 

En couverture: une image provenant de 4:20 avec Dead Obies par Deux Huit Huit, Coup de cœur 2016.