La référence des professionnels
des communications et du design

Actualité médiatique: que savoir cette semaine

L'actualité média des derniers jours en rattrapage.

Pamplemousse et Yulorama ferment boutique

Le site hyper-local Pamplemousse, qui couvrait l'actualité des quartiers montréalais Plateau Mont-Royal, Mercier-Est et Petite-Patrie, a fermé le 22 février dernier. Dans un message aigre-doux, l'éditeur, Stéphane Desjardins, affirme avoir tout essayé pour sauver sa publication, sans succès. Quelques jours plus tard, le 26 février, Yulorama, site montréalais mené par Geneviève Plante, annonçait, lui aussi, sa fermeture.

Facebook Live en nette perte de vitesse

Une analyse du groupe Tow Center for Digital Journalism démontre que Facebook Live est en rapide perte de vitesse. L'analyse, qui se concentre sur 17 partenaires subventionnés par Facebook pour produire des vidéos diffusées sur Facebook Live, démontre que le volume de vidéos y étant présentées a chuté en moyenne de 51% d'avril à décembre 2017, en comparaison à la période comprise d'avril 2016 à mars 2017, moment où les subventions de Facebook étaient en vigueur. Sans subventions du réseau social, il y aurait donc très peu d'intérêt des éditeurs pour ce format. Facebook lui-même s'en serait vite désintéressé, avance la même analyse.

Un tweet de Kylie Jenner coûte 1,3 milliard$US à la valeur de Snap inc.

Kylie Jenner, cadette du clan Kardashian-Jenner, a publié ce tweet le 21 février dernier. Celle qui compte plus de 24 millions d'abonnés sur le réseau social aurait alors fait perdre 1,3 milliard$US à la valeur boursière de Snap inc., société-mère de Snapchat. Il faut toutefois noter que la valeur de l'action était déjà en glissade. Le lendemain, Maybelline demandait à ses abonnés si elle devait continuer d'utiliser Snapchat pour les atteindre…

Le plus grand quotidien du Brésil ne publiera plus sur Facebook

Décriant les récents changements apportés à l'algorithme de Facebook, Folha de S Paulo cessera de publier du contenu sur sa page Facebook, affirmant que le réseau social est devenu un environnement défavorable au contenu de qualité. Si Facebook affirme désormais prioriser les interactions sociales, le directeur de la rédaction du quotidien, lui, croit que le réseau encourage plutôt les mensonges et la désinformation. Avec quelque 130 millions de Brésiliens inscrits sur Facebook, le pays est le troisième marché en importance du réseau social.

Vox Media se détourne de la vidéo

Ces dernières années, de nombreuses publications ont massivement investi dans la vidéo, prenant le pari d'un meilleur engagement et d'un plus grand rayonnement chez les milléniaux. Pour plusieurs, toutefois, la promesse de la vidéo n'a pas porté ses fruits, partiellement parce qu'il s'est avéré, selon des études, que les milléniaux préfèrent le texte. Vox Media, qui avait misé beaucoup sur la vidéo, a annoncé le 21 février devoir supprimer 50 postes, principalement dans la production vidéo. Est-ce là le début d'un retour du balancier?

Une fonctionnalité Discover sur Facebook Messenger au Canada

Annoncée à la conférence F8 l'an dernier, la fonctionnalité Discover de Facebook Messenger est déployée graduellement au Canada et permettra de contacter facilement des entreprises et des pages Facebook. Selon iPhone in Canada, qui cite Facebook, 12 robots conversationnels y seront actifs dès ses débuts au pays, dont ceux de The Score, L'Oréal, la Banque Nationale et Radio-Canada.

Soirée payante en vue pour les Oscars

Le diffuseur officiel de la remise des Oscars, ABC, affirme avoir écoulé l'entièreté de son inventaire publicitaire pour la grand-messe du cinéma, des plages de 30 secondes se vendant même pour quelque 2,8 millions$US. Les revenus publicitaires de l'événement battront ainsi un record. Les annonceurs associés cette année incluent notamment AT&T, Cadillac, Google, Rolex, Samsung et Walmart.

Condé Nast lance sa plateforme pour influenceurs

Le conglomérat américain lance un réseau regroupant quelque 3500 influenceurs atteignant au total près de 300 millions de consommateurs. Le réseau vise à aider les annonceurs et partenaires de Condé Nast à identifier les influenceurs qui correspondent à leurs besoins, puis à créer avec eux des campagnes de marketing. Pour le moment, le réseau ne servira qu'à des annonceurs dans les industries de la mode et de la beauté.