La référence des professionnels
des communications et du design

Création pub: le meilleur de janvier

Un Mini Be-Bye à la saveur de Simon Olivier Fecteau, une campagne présentant les réfugiés des camps de la frontière thaïlando-birmane pour Humanité et Inclusion, et le cœur, organe principal du MSSS: découvrez les choix d'Infopresse parmi les récentes réalisations publicitaires d'ici.

Le Mini Be-Bye de Simon Olivier Fecteau

Un «petit Trump» qui tweet des propos controversés, une «cowboy fille» pour l'égalité des sexes et une ministre en version miniature qui évite les questions de son père, en scandant à quel point il est «important de préserver la culture». À l'occasion de l'émission humoristique Bye Bye 2017, Plaisirs Gastronomiques s'est associé à Simon Olivier Fecteau pour dévoiler sa revue de fin d'année et sa propre conception de l'actualité.

«Il y a une partie de mon enfance dans ce message», avoue le réalisateur, qui a mis en scène la candeur des enfants et leur compréhension du monde qui les entoure. Inspiré de l’ambiance d’une soirée typique du 31 décembre, le Mini Be-Bye décompose habilement les moments forts de l'actualité de 2017, avec différentes vignettes au ton proprement irrévérencieux. 

Handicap International devient Humanité et Inclusion

À l'occasion de son 35e anniversaire, Handicap International, organisation de solidarité internationale œuvrant aux côtés des handicapés et des populations vulnérables, a revu son identité et devient Humanité et Inclusion (HI). Conçu par Cossette, le nouveau logo de HI présente une main, symbole universel et reconnaissable au-delà les langues et des cultures, soigneusement intégrée au message, réalisé par Olivier Staub, de la maison de production Morrison

L'opération alliant film, animation, photographie et illustration a été tournée dans des camps de réfugiés à la frontière thaïlando-birmane. Elle raconte de manière juste et touchante le bouleversement et la résilience des populations vulnérables éprouvées par la pauvreté, les conflits armés, les désastres naturels et l’exclusion.

Le MSSS cherche des candidats qui ont le «coeur sur la main»

L'agence Lg2 et le Ministère québécois de la Santé et des Services sociaux (MSSS) lancent la campagne Avenir en santé, en prévision des périodes majeures d’inscription aux programmes de formation dans les établissements d’enseignement postsecondaire. Tour à tour, des jeunes en quête de choix de carrière visitent le conseiller d'orientation, qui, à l'aide d'un stéthoscope, écoute les battements du «cœur sur la main» ou du «cœur à la bonne place», au sens propre comme figuré, puis leur propose une profession en santé.

Puisque ce type d'emploi nécessite un don de soi, une empathie et une grande humanité, le concept du cœur se démarque comme un élément central et illustre promptement, et avec la bonne dose d'humour, les qualités que requiert le domaine de la santé. Comme l’objectif est d’attirer principalement les jeunes en processus de choix de carrière, l'offensive vise juste, en plus de se décliner avec originalité sur les réseaux sociaux.  

Équipe Canada invite le public à être «olympique»

À quelques jours des Jeux, le Comité olympique canadien dévoile la plateforme de marque Sois olympique dans une campagne inspirante de Sid Lee. Composée de plusieurs courts-métrages cinématographiques de 10, 30 et 60 secondes, l'offensive repose sur les histoires des athlètes canadiens où la vertu côtoie la victoire, les thématiques phares de l'opération. Juste assez dramatique, le message joue avec les codes du cinéma d'action, utilisant le ralenti héroïque souvent synonyme d'un triomphe prochain ou d'un événement marquant. Les sœurs Dufour-Lapointe, championnes de ski acrobatique, et Hayley Wickenheiser, Vicky Sunohara et Caroline Ouellette, plusieurs fois médaillées d'or en hockey sur glace, incarnent successivement les valeurs canadiennes et olympiques.