La référence des professionnels
des communications et du design

YouTube serre la vis aux créateurs

Après une «année difficile», YouTube met de l'avant des mesures pour protéger ses annonceurs des contenus inappropriés. Coralie-Jade Fournier, de Bleublancrouge, se penche sur leurs impacts pour les créateurs. 

Dans un article publié sur le blogue Inside AdWords de Google, le vice-président affichage, vidéo et analytiques, de YouTube, Paul Muret, a annoncé des mesures visant à éviter d'autres débâcles comme celles ayant plongé la plateforme dans l'embarras au fil de la dernière année.

En 2017, la plateforme a dû couper les ponts avec sa plus grande célébrité, PewDieDie, quand ce dernier a tenu des propos antisémites et racistes dans une vidéo. Puis, de nombreux annonceurs ont tantôt menacé de boycotter la plateforme, tantôt cessé d'y investir après avoir constaté que leurs publicités accompagnaient des discours haineux. Récemment, la plateforme a rompu ses liens avec une autre de ses étoiles, Logan Paul, qui a diffusé une vidéo dans laquelle le corps d'une victime de suicide était visible dans la forêt Aokigahara, au Japon. L'endroit est tristement connu pour les nombreux suicides qui y sont commis.

Pour se protéger, soi-même comme ses annonceurs, YouTube modifie ses critères d'admissibilité à YouTube Partner Program (YPP), qui permet aux créateurs de contenus de recevoir une part des revenus publicitaires engrangés par la plateforme grâce à leurs vidéos. Les chaînes YouTube devront avoir au minimum 1000 abonnés et cumuler, au cours de l'année précédente, 4000 heures de visionnement; la barre n'était que de 10 000 visionnements jusqu'à maintenant. La mesure entrera en fonction le 20 février prochain. YouTube surveillera aussi de près une série d'indicateurs afin de déceler les vidéos et chaînes violant ses conditions d'utilisation dans le but de les retirer de YPP et, éventuellement, les bannir de YouTube si des correctifs ne sont pas apportés.

Deuxièmement, la plateforme révisera manuellement les chaînes-membres du programme YouTube Preferred, qui rassemble les chaînes détenant le meilleur engagement.

CORALIE-JADE FOURNIER

BLEUBLANCROUGE

Quels impacts cela aura-t-il sur les créateurs? «YouTube encourage le contenu de qualité», explique Coralie-Jade Fournier, stratège en contenu d'influence et chef du service de relations publiques, de marketing d'influence et de contenu de Bleublancrouge. «Les influenceurs établis perçoivent cela comme une bonne chose: les créateurs qui publient plusieurs fois par semaine vont facilement atteindre les minimums exigés.» 

C'est pour les petits créateurs que les mesures seront plus difficiles. «Avec ce nouvel accent mis sur le visionnement global et les abonnés, les plus petits créateurs auront de la difficulté et devront s'engager davantage. Ça va éliminer ceux qui n'étaient là que pour concevoir du contenu afin de choquer.»

Finalement, YouTube offrira plus de transparence aux annonceurs quant aux vidéos auxquelles seront accolés leurs messages, puis leur permettra de mieux communiquer leurs préférences quant aux types de contenus avec lesquels ils sont le plus à l'aise. 

Sommes-nous devant un risque pour la créativité? Ces mesures uniformiseront-elles les types de contenus qu'on trouve sur YouTube? «Je ne crois pas que ça uniformisera les contenus. Plutôt, je pense que cela professionnalisera les créateurs de contenu», conclut Coralie-Jade Fournier.

comments powered by Disqus