La référence des professionnels
des communications et du design

Dissolve et les milléniaux dans l’œil de Cédric Audet

Infopresse fait appel à des créatifs de l’industrie pour commenter et analyser des campagnes internationales qui ont suscité l’intérêt. Cette semaine, Cédric Audet, directeur de création adjoint de John st. se penche sur une publicité parodique de Dissolve sur les milléniaux. 

On met la table

La société de photos libres de droit Dissolve a conçu une publicité entièrement composée d’images retrouvées sur son site. Est-ce que de créer une vidéo générique est une façon détournée de bien s’adresser aux milléniaux, qui semblent souvent vouloir être reconnus pour leur caractère unique?

Voyons donc ce qu’en dit Cédric Audet

Ils sont uniques. Ils sont différents. Ils sont spéciaux. Ce sont les milléniaux, ou du moins, c’est le cliché véhiculé de cette génération en publicité. Et c’est exactement ces idées préconçues qui sont parodiées dans la pub de Dissolve.

J’aime bien cette vidéo. Elle est amusante, faussement prétentieuse et habilement ficelée.

D’après mes recherches peu exhaustives, c’est la troisième exécution qui repose sur le concept de This Is a Generic… La première remonte à 2014 avec This Is a Generic Brand Video, je vous suggère aussi de la regarder si vous avez aimé celle-ci. La vidéo reprend tous les codes, les clichés et la facture des vidéos souvent artificiellement aspirationnels d’entreprises. La seconde intitulée This Is a Generic Presidential Campaign Ad avait été lancée lors de la course à la présidence américaine l’an dernier.

This Is a Generic Presidential Campaign Ad

This Is a Generic Presidential Campaign Ad

Ces dernières années dans notre industrie, le mot millennial est de toutes les réunions, toutes les stratégies, sur les lèvres de tous les annonceurs et dans les cauchemars de tous les créatifs. 

Les milléniaux ont le dos large. On présume beaucoup de choses à leur sujet, et ils ont tous les torts: tout leur est dû, ils sont paresseux, ils sont égocentriques, ils se disent engagés, mais ne veulent pas de responsabilités. Mais une chose est certaine, tous les annonceurs veulent leur plaire. L’hypocrisie de la fausse compréhension de cette génération me plaît dans cette parodie. L’insight est parfait. C’est un bon exemple de «c’est drôle, parce que c’est vrai».

Pour répondre à la question si une vidéo générique est une façon détournée de bien s’adresser aux milléniaux? Eh bien, je ne crois pas que cette vidéo s’adresse aux milléniaux, mais plutôt aux agences de publicité et aux annonceurs.

Cette pub ne réinvente rien, ni dans l’humour ni dans la forme. Elle est certainement trop longue et ce n’est pas nécessaire de faire trois callbacks de la joke «BRB», mais le côté bon joueur de l’annonceur à utiliser ses propres images libres de droits pour rire de ses clients potentiels (agences et annonceurs) mérite d’être souligné ici. 

comments powered by Disqus