La référence des professionnels
des communications et du design

Réseautage social: Instagram gagne du terrain

Les Canadiens francophones qui utilisent les médias sociaux sont quatre fois plus nombreux qu'il y a 10 ans, révèle une série de rapports sur le réseautage social publiés par l'Observateur des technologies médias (OTM). 

Alors que seulement un Canadien francophone sur cinq utilisait les réseaux sociaux en 2007, 81% en bénéficient désormais en 2017. Et 85% les consultent au moins une fois par jour.

Même si l’on trouve aujourd’hui des réseaux sociaux très variés pour toutes sortes d’utilisations et de clientèles, le géant Facebook demeure de loin le plus populaire, étant employé par 79% des internautes francophones.

Les quatre courts rapports émis par l’OTM proposent donc une analyse approfondie de l’utilisation des autres plateformes, soit Instagram, Snapchat, Twitter et WhatsApp. 

Instagram

Instagram gagne indéniablement en popularité. Le rapport démontre qu’environ un quart des Canadiens y ont recouru dans le dernier mois. 30% des réseauteurs sociaux préfèrent désormais Instagram aux autres plateformes, alors qu’il y a cinq ans, Facebook était en tête de leur palmarès. De plus, les anglophones seraient 59% plus susceptibles d’employer Instagram que les francophones. 

Snapchat

Snapchat, qui permet d’envoyer des messages textuels et visuels privés, est considérablement plus populaire chez les Canadiens de 8-25 ans. Près de la moitié des utilisateurs du réseau font partie de la génération Z. Également, les femmes sont 33% plus nombreuses à l'employer que les hommes. 

Twitter

La cote de popularité de Twitter a doublé depuis 2010, avec plus de deux Canadiens sur 10 qui l’emploient aujourd’hui. Environ un utilisateur sur trois s'y rend plusieurs fois par jour. Les anglophones sont deux fois plus susceptibles d’utiliser Twitter que les francophones.

WhatsApp

WhatsApp Messenger est une application de messagerie instantanée multiplateforme. Près de deux réseauteurs sociaux sur 10 se sont connectés à elle au cours du dernier mois. Les anglophones sont trois fois plus susceptibles que les francophones de l'utiliser.

Les résultats présentés ici se fondent sur des sondages de l’automne 2016 et du printemps 2017 réalisés auprès de 12 335 Canadiens (dont 2784 utilisateurs de cellulaire uniquement) dans toutes les régions du pays. 

Rappelons que Radio-Canada\CBC a mis sur pied l'OTM en 2005, afin de faire le suivi de l'adoption et de l'utilisation des technologies actuelles et émergentes par les Canadiens.

Photo: Joao Silas 

comments powered by Disqus