La référence des professionnels
des communications et du design

Les milléniaux vus par des milléniaux

En août dernier, l'équipe de contenu de Sid Lee a profité du festival montréalais Osheaga pour voir ce que les milléniaux pensaient de leur propre génération. Brendan Murphy, éditeur en chef de Sid Lee, discute de cette initiative maison. 

Une simple recherche sur Google suffit pour constater l'existence de nombreux articles qui énumèrent les choses que les milléniaux sont accusés d'avoir «ruinées», que ce soit les céréales, la romance ou encore le golf.

L'équipe de Sid Lee s'est donc rendue sur place pour «rencontrer les principaux concernés afin de jaser en toute légèreté d'activisme et d'Instagram, et de faire la lumière sur tous ces discours réprobateurs». De là est née l'idée du projet Millenials are killing it.

«On savait qu'on devait couvrir Osheaga, mais on voulait faire quelque chose de différent, explique Brendan Murphy. La couverture médiatique du festival dépeint souvent les milléniaux de façon superficielle et insultante. On désirait leur parler de façon plus respectueuse et sans filtre.»

C'est donc parmi les 135 000 personnes présentes lors de la fin de semaine que Sid Lee a demandé à des jeunes, autant des artistes que des festivaliers, de lui offrir leur définition à eux des milléniaux. «Les gens étaient choisis au hasard sans une quelconque approche scientifique. La démarche était beaucoup plus organique.»

Afin de publier les résultats, Brendan Murphy raconte qu'il fallait aussi trouver une plateforme adaptée. «On cherchait un véhicule de contenu que les jeunes aiment et pertinent pour inclure des images. On voulait aussi une plateforme flexible, pas d’un site web qui allait prendre des heures à élaborer. On a tout de suite pensé à Tumblr.»

Une initiative interne

Le projet se veut d'abord une initiative purement créative et informative produite du début à la fin par l'équipe de contenu. D'ailleurs, à savoir si l'agence comptait en profiter pour positionner sa marque auprès d'un groupe d'individus précis, le développeur explique ne pas avoir voulu «miser sur comment ce projet peut influencer la marque Sid Lee. Nous avions comme but de simplement créer une petite plateforme de discussion». 

Néanmoins, le projet a permis à l'agence de donner la parole à divers membres d'une génération souvent incomprise, mais aussi de montrer à sa façon que les milléniaux ne se réduisent pas qu'à une seule définition et, surtout, qu'ils ne sont «pas responsables de toutes ces choses dont on les accuse».

 

Agence: Sid Lee
Création: Sid Lee Content 
Rédaction: Camille Cardin Goyer, Vanessa Gauvin-Brodeur
Photographie: Alex Miglierina, Christine Grosjean
Design: René Charles Arseneau
Édition: Brendan Murphy 

 

comments powered by Disqus