La référence des professionnels
des communications et du design

Sur Facebook, Maxi maximise les «J'aime»

Facebook, c'est l'endroit idéal pour que les marques fassent rayonner leurs produits, mais créent aussi de l'engagement avec leur communauté. D'ailleurs, c'est l'objectif que se fixe Maude Bourcier-Bouchard, créatrice de contenu de Lg2 pour Maxi.

En novembre, Maxi a lancé sa plus grande campagne en 10 ans, en faisant appel à l'humoriste québécois Martin Matte afin de changer la perception du public envers la marque. 

maude bourcier-bouchard

lg2

Alors que l'opération connaît un beau succès auprès des consommateurs, c'est par sa présence sur les médias sociaux, notamment Facebook, que Maxi réussi à faire retourner de plus en plus de têtes et lever autant de pouces.

Il faut attribuer une partie de ce succès à Maude Bourcier-Bouchard, créatrice de contenu de 24 ans de Lg2. En seulement huit mois, la page Facebook de Maxi a accueilli plus de 34 000 abonnés et généré près de 20 000 engagements, en plus d'atteindre plus de 500 000 personnes chaque semaine.

À titre d'exemple, des publications à saveur humoristique faisant la promotion d'avocats, d'oignons verts et de yogourt ont amassé 1800, 2200 et 2800 J'aime respectivement, en plus de générer un total de 481 partages.

«Certaines personnes croyaient même que Martin Matte lui-même répondait aux commentaires sur Facebook!»

Si les publications Facebook sont complémentaires aux autres offensives plus traditionnelles, Maude Bourcier-Bouchard a su intégrer à sa manière le ton audacieux aux différentes publications. «Certaines personnes croyaient même que Martin Matte lui-même répondait aux commentaires sur Facebook!», raconte Catherine Viau, directrice du marketing de Maxi. 

«Lâcher la cassette»

Catherine Viau raconte que le mandat, en créant la page Facebook de Maxi le 13 octobre dernier, était de créer «une relation émotionnelle pas machinale, puis de lâcher la cassette». L'objectif était initialement d'atteindre les 1000 j'aime sur la page dans le premier mois; finalement, près de 15 000 personnes ont aimé. 

catherine viau

maxi

De son côté, Maude Bourcier-Bouchard explique qu'il lui fallait concevoir du contenu qui allait incarner la marque, tout en s'adressant au plus grand nombre possible. Afin de trouver des idées audacieuses et rafraîchissantes, elle fait son tour en succursale, mais regarde aussi «beaucoup la circulaire, l'actualité et les petits moments de tous les jours» pour s'inspirer.

Aussi, elle fait remarquer l'importance d'une bonne planification, qui lui permet de se donner suffisamment de latitude pour créer du contenu en lien avec l'actualité. Par exemple, des sacs-poubelles sont devenus de parfaits parapluies lorsqu'il s'est mis à pleuvoir au festival montréalais Osheaga.

Par ailleurs, c'est en consultant une circulaire qu'elle a eu l'idée d'intégrer la vidéo 360 degré à une publication. «J'avais déjà l'idée d'utiliser les vidéos 360 degrés, mais je ne voulais pas pousser la technologie pour pousser la technologie. Je désirais attendre le bon moment, et c'est en regardant une circulaire que je me suis dit qu'elle devait être circulaire. C'était le format idéal, comme son nom l'indique.»

La popularité des primes à l'achat

Lorsqu'on leur demande, autant Maude Bourcier-Bouchard que Catherine Viau sont d'accord que les «Primes à l'achat» sont devenues des publications récurrentes attendues. «Après un certain temps, tu te dis qu'on a compris la blague, qu'on peut passer à autre chose. Mais non, il semble qu'il y ait toujours place à plus d'humour», explique Catherine Viau.

Ces «Primes à l'achat» sont des publications où Maude Bourcier-Bouchard fait preuve d'ingéniosité en trouvant toujours des utilisations détournées des produits dont elle fait la promotion. Par exemple, un pot de yogourt devient un moule à châteaux de sable, des oignons verts se transforment en élastiques à cheveux et des sucettes glacées font d'excellents bâtonnets pour la tire d'érable.

«Créer de la magie autour d'une marque, ça se planifie!»

D'ailleurs, Catherine Viau fait remarquer que ce type de publication est aujourd'hui si populaire que les abonnés demandent maintenant quand la prochaine idée sera partagée. D'autres leur ont même lancé le défi de produire une prime à l'achat par jour. «Créer de la magie autour d'une marque, ça se planifie!», répond Maude Bourcier-Bouchard.

La preuve qu'un succès web se construit un J'aime à la fois.

comments powered by Disqus