La référence des professionnels
des communications et du design

Facebook s'attaque au contenu de moindre qualité sur sa plateforme

Facebook a annoncé de nouvelles mesures pour accroître sa lutte contre la désinformation et les pages qui carburent aux pièges à clics. 

Un récent article de blogue a indiqué que selon des recherches, une petite proportion de pages partageaient une grande quantité de publications quotidiennement, affectant du même coup le contenu retrouvé sur le fil de nouvelles des utilisateurs. De plus, Facebook estime que ces pages tendent à publier la plupart du temps du contenu de moindre qualité. 

Pour contrer les pièges à clics, le contenu sensationnaliste et la désinformation, le réseau social a donc effectué une mise à jour de son algorithme afin de défavoriser la portée de ce type de publications. Pour l'instant, cette nouvelle mesure ne s'applique qu'aux liens partagés, pas aux photos ou aux vidéos. 

En ce sens, les éditeurs qui continueront de partager du contenu de moindre qualité pourraient voir l'achalandage sur leurs pages considérablement affecté. 

Il y a quelques semaines, Facebook avait partagé une publication intitulée Questions difficiles avec comme objectif d'inviter les utilisateurs de la plateforme à apporter leurs contributions sur diverses interrogations, notamment la prolifération des fausses nouvelles. 

Après avoir essuyé plusieurs critiques ces derniers mois, le réseau social s'engage à publier périodiquement des messages pour expliquer ses initiatives et décisions. 

comments powered by Disqus