La référence des professionnels
des communications et du design

L'Oktoberfest mise sur une image pop décalée

L'Oktoberfest de Repentigny se dote d'une nouvelle signature visuelle, signée Aanagram.

Pour sa 12e édition, l'événement a voulu se différencier des autres festivals de bière. 

«Les microbrasseries sont de plus en plus nombreuses au Québec, c’est un vrai "bébé boom", estime Justin Archambault, cofondateur. Par le passé, nous n'étions que quelques joueurs dans le créneau des festivals de bières. Toutefois, aujourd’hui, la réalité est différente. À l’aide d'Aanagram, nous avons créé une personnalité visuelle éclatée pour l’Oktoberfest de Repentigny.» 

La nouvelle identité voulait s'éloigner d'une imagerie traditionnelle, où l’esprit bavarois de l’événement était mis de l’avant, pour plutôt miser sur un univers imaginaire peuplé d'associations improbables.

Cette nouvelle identité évolutive permettra d'ajouter de nouveaux visuels colorés chaque année et d'ainsi étendre son langage visuel au fil du temps, mais aussi de faire du dévoilement des prochaines éditions un événement grâce à de nouveaux personnages loufoques.

«Le slogan "Faut le boire pour le croire" complète nos illustrations à merveille, souligne Nadia Saïdani, directrice générale. On touche la limite du réel avec les illustrations de la licorne-en-fût et de la soucoupe voleuse de bières, par exemple. En associant signature et illustrations, notre image prend tout son sens. D’un autre côté, l'on souhaitait aussi passer un message avec ce slogan; il faut boire des bières d’ici pour voir à quel point nos produits sont d’une grande richesse. On est chanceux d’avoir de si bonnes bières produites chez nous.» 

La nouvelle image vise à plaire autant aux enfants qu'aux adultes, car la famille occupe une place importante lors de cet événement. 

Le festival se tiendra du 8 au 10 septembre 2017 au Parc de l’île Lebel de Repentigny.

 

Annonceur: Oktoberfest de Repentigny – Nadia Saïdani, Justin Archambault
Agence: Studio Aanagram
Direction de création et illustrations: Étienne Rochon
Planification stratégique: Chloé Beauchemin

comments powered by Disqus