La référence des professionnels
des communications et du design

PFK: un poulet trop adorable pour être mangé?

La plus récente publicité de la chaîne de restauration PFK, qui met en scène un poulet dansant, sème la controverse depuis sa diffusion.

En effet, dans une vidéo d'une minute, un poulet se déhanche au son de la musique entraînante de l'artiste de rap américain DMX. Ce qui semble d'abord être une vidéo humoristique finit par révéler sa vraie nature: il s'agit en fait d'une publicité de PFK pour promouvoir ses produits. 

Cette exécution a suscité un nombre grandissant d'avis partagés. D'un côté, sur les médias sociaux, des internautes ont condamné la vidéo, jugeant qu'il s'agit d'une erreur de mauvais goût que de donner de la personnalité à la nourriture qu'on consomme.

L'association de protection animale Peta a même laissé entendre, ironiquement, que PFK s'était inspirée d'une de ses actions pour la défense des animaux afin de créer sa publicité. 

«Cette publicité aurait pu être conçue par nous, disait Elisa Allen, directrice de Peta, en entrevue avec le magazine The Independent. Elle confronte quiconque qui mange du poulet à regarder ces animaux comme des êtres intelligents, sociaux, beaux et sensibles, puis à reconnaître qu'ils ne sont pas que de simples morceaux de poulet.»

De son côté, PFK s'est défendu et a plutôt voulu montrer l'envers de la médaille. «Nous sommes fiers de notre poulet, nous n'avons pas peur de le montrer, explique Meg Farren, directrice du marketing de PFK. La campagne est un pas de l'avant pour nous, une prise de position audacieuse pour engager et fidéliser notre clientèle.»

Certains consommateurs sont même allés jusqu'à saluer la publicité sur les réseaux sociaux. 

 

Annonceur: PFK 
Agence: Mother

comments powered by Disqus