La référence des professionnels
des communications et du design

Le marketing de l’alimentation vu sous l'angle du design

Redonner vie à une marque de plus de 50 ans et réduire le gaspillage alimentaire: Infopresse revient sur deux cas présentés dans le cadre de la conférence Marketing et alimentation.

Riviera Petit Pot: miser sur l’emballage

Il y a deux ans, Martin Valiquette a eu le mandat de relancer la marque Riviera de la famille Chalifoux. Il a réalisé ce mandat en lançant notamment les petits pots Riviera. «Le petit pot était le premier élément déclencheur. On l’a lancé sans savoir si ça allait fonctionner. […] Tout l’argent est allé dans l’emballage», explique-t-il. Le petit pot est une inspiration européenne, son emballage se veut simple et sophistiqué. Le bleu Tiffany contribue d’ailleurs à positionner la marque dans la sphère haut de gamme, a souligné le directeur général lors de la conférence.  

«Lorsqu’on établit des associations avec artistes – comme des designers –, je crois beaucoup qu’il ne faut pas interférer dans leur processus de création», a indiqué Martin Valiquette en dévoilant le travail de la designer Caroline Reumont, qui, selon lui, a réussi à s’approprier la marque grâce à cette liberté créative.


Jarre: le design pour une meilleure conservation des aliments
Élyse Leclerc et Gabrielle Falardeau sont cofondatrices de Jarre, une entreprise qui souhaite contribuer au développement durable et innover dans le design d’objet en proposant des solutions pour éviter le gaspillage alimentaire.

«Nous avons choisi d’utiliser des produits nobles comme la céramique et le bois de noyer pour sortir de l’image grano des solutions écoresponsables à la maison», explique Élyse Leclerc. Les objets de Jarre sont également conçus avec un souci esthétique et de façon à demeurer à vue dans la cuisine, ce qui encourage la consommation d’aliments tout en favorisant la préservation de plusieurs d’entre eux. «Cela nous permet de nous associer à un mode de vie sain et d'atteindre de nombreux marchés comme celui de l’alimentation saine et du zéro déchet.»

Lors de la conférence, les fondatrices de Jarre ont révélé que le tiers des aliments est jeté au fil de la chaîne alimentaire. Par leur entreprise, elles souhaitent donc repenser la cuisine de l'avenir et avoir un impact positif, autant dans le quotidien des gens que pour l’environnement. 

 

comments powered by Disqus