La référence des professionnels
des communications et du design

Nouveautés d'Apple: la vie privée toujours au centre des produits

Outre Siri, Apple avait pris du retard en matière d'assistance vocale sur ses concurrents, Amazon Echo et Google Home. La conférence annuelle des développeurs Worldwide Developers Conference a donc été l'occasion pour l'entreprise de dévoiler le HomePod. Retour sur les nouveautés. 

Le HomePod

Si les amateurs attendaient le dévoilement du nouvel iPhone, ils ont eu droit à quelques annonces intéressantes, mais pas de surprise majeure. «On a assisté à plusieurs raffinements, mais pas à de grosses nouveautés, affirme Pierre-Luc Simard, associé et vice-président, technologie, de l'agence Mirego, qui a suivi l'événement. Apple confirme d'abord ses intentions de miser sur l'expérience de la musique dans la maison, avec le HomePod.»

pierre-luc simard

mirego

C'était une question de temps avant qu'Apple ne propose son propre haut-parleur intelligent pour concurrencer l'Echo d'Amazon et le Home de Google. Contrôlé par la voix de Siri, le HomePod mise sur la qualité sonore en analysant l'acoustique d'une pièce pour produire un son adapté. S'il sera aussi capable de répondre à des questions de tous les genres, il a principalement été conçu pour être une ressource en matière de connaissance musicale. 

Le HomePod sera offert dès décembre aux États-Unis, en Angleterre et en Australie à 350$US pour le produit de base. 

Apple et la protection de la vie privée

L'arrivée du HomePod confirme qu'Apple continue de mettre la vie privée des utilisateurs au centre de ses priorités. «Même s'il est allumé en permanence, le HomePod ne sera pas toujours à l'écoute de ses utilisateurs, explique Pierre-Luc Simard. Il faudra lui dire "Hey, Siri" pour que l'objet se réveille et enregistre, mais toutes les données seront anonymisées et chiffrées. Apple pourra savoir, par exemple, qu'une quantité d'utilisateurs règlent une alarme à une heure précise. Toutefois, l'entreprise ne pourra pas connaître les habitudes de vie d'un consommateur en particulier.»

Par ailleurs, la plus récente version du navigateur web Safari sera munie d'un outil pour empêcher le suivi de l'activité des internautes sur le web. L'outil supprimera les témoins (cookies), qui permettent de suivre les agissements des internautes, seulement 24 heures après la visite sur un site. 

Selon ce que rapporte le site The Verge, cette initiative devrait profiter particulièrement à Google et à Facebook. Puisqu'une majorité de leurs utilisateurs fréquentent ces plateformes quotidiennement, l'annonce de Safari ne devrait pas toucher ces deux géants. Ce sont les plus petits annonceurs qui risquent de voir leurs parts de marché s'amenuiser, puisqu'ils ne pourront plus collecter les données aussi facilement. 

Pierre-Luc Simard fait remarquer que cette nouvelle offensive fait partie des efforts de la marque, qui, depuis plusieurs années, entend se positionner comme l'entreprise de référence en matière d'anonymat web, permettant une expérience en ligne moins envahissante. À cette époque où la vie privée des consommateurs représente un enjeu majeur pour les marques, cette annonce pourrait s'avérer une stratégie bénéfique pour Apple. 

«Apple confirme ses intentions de miser sur l'expérience de la musique dans la maison en introduisant le HomePod.»

Mac, iPad et Apple Pay 

Pour les utilisateurs professionnels, graphistes et monteurs vidéo, Apple prétend avoir conçu son Mac le plus puissant à ce jour: processeur jusqu'à 18 cœurs, écran 5K, jusqu'à 128 Go de RAM et un disque SSD atteignant 4 To. Il faudra toutefois débourser tout près de 5000$ pour se l'offrir. 

Apple a aussi dévoilé une nouvelle version de sa tablette iPad Pro dans un format plus grand mesurant 10,5 pouces. Son meilleur taux de rafraîchissement devrait par ailleurs améliorer les performances du stylo Apple Pencil. Son interface multitâche permettra aussi de glisser et de coller des éléments d'une application à l'autre. Le gestionnaire de fichiers Files sera également compris. 

«Apple tient à simplifier le processus de transaction d'argent avec Apple Pay, qui ressemblera à une carte de crédit prépayée.»

Alors que plusieurs chiffres semblent confirmer le déclin de l'achat de la tablette, Pierre-Luc Simard analyse les ajouts annoncés à l'iPad comme une volonté d'Apple de donner une nouvelle chance à cette gamme de produits et cela même si son avenir reste incertain. 

Parmi les nouveautés, il sera désormais possible de transférer de l'argent entre particuliers avec l'application Apple Pay. Son intégration à iMessage obligera l'utilisation du service uniquement sur iOS. «Apple tient à simplifier le processus de transaction d'argent avec Apple Pay, qui ressemblera à une carte de crédit prépayée. Il s'agit d'un processus en deux étapes, d'abord entre les utilisateurs, puis avec son institution bancaire. Si l'interaction avec les banques se déroule facilement, il pourrait s'agir d'une solution intéressante.»

comments powered by Disqus