La référence des professionnels
des communications et du design

Les résultats de recherche de Google pénalisent les sites payants

Depuis février dernier, le site de nouvelles Wall Street Journal a cessé d’offrir des articles gratuits à ses lecteurs. Résultat? Ses abonnements ont vite grimpé, mais l'achalandage venant de Google a aussitôt chuté de 44%. 

Si le quotidien Wall Street Journal a d'abord réussi son pari d'attirer plus d'utilisateurs en demandant de souscrire à un abonnement payant pour consulter ses articles, Google semble vouloir pénaliser une telle initiative. En effet, l’algorithme du moteur de recherche est conçu pour classer le contenu dans ses résultats de recherche et le prioriser lorsque celui-ci est gratuit.

«Des plateformes comme la nôtre obtiennent automatiquement moins de visibilité que des sites gratuits. Google nous pénalise injustement parce que nous sommes un site de nouvelles payant», expliquait Suzi Watfort, directrice du marketing de Wall Street Journal, en entrevue avec le site Bloomberg. 

De son côté, Google affirmait dans un communiqué que cette politique est bonne à parts égales pour les consommateurs et les éditeurs. Les internautes souhaitent lire la nouvelle rapidement sans devoir au préalable passer par un processus d’abonnement.

D’autres journaux, comme Le Devoir et New York Times, donnent la possibilité de lire au moins un article gratuit avant de s'abonner pour ne pas chuter dans les résultats de recherche de Google.

Par ailleurs, Wall Street Journal, qui compte 2,2 millions d’abonnés, permet d’accéder à certains textes gratuits lorsque les lecteurs proviennent de médias sociaux comme Twitter et Facebook.

L’algorithme de Google pourrait affecter toute l’industrie de la nouvelle et forcer les éditeurs à repenser en entier leur modèle d'abonnement, alors que Google et Facebook récoltent la grande majorité des revenus publicitaires en ligne. 

 

Photo: Cody Slingerland