La référence des professionnels
des communications et du design

Quotidiens québécois: Le Journal de Montréal toujours en tête, le numérique en hausse

Le plus récent sondage Vividata, qui couvre la période du 1er avril 2016 au 31 mars 2017, révèle que le lectorat numérique des quotidiens progresse et que Le Journal de Montréal attire toujours le plus grand nombre de lecteurs combinés au Québec.

Notons qu'en ce qui a trait aux magazines, l’intervalle de qualification peut varier d’hier jusqu’aux six derniers mois, en fonction de la fréquence du magazine, de manière à récolter des chiffres comparatifs équivalents.

Journaux

Pour l'ensemble de la semaine, à l'échelle québécoise (18+), Le Journal de Montréal récolte le plus grand lectorat moyen non dupliqué (2 828 000) pour les éditions numériques et de papier. Suivent La Presse (2 177 000), Le Journal de Québec (1 527 000) et Le Devoir (900 000). 

Toujours pour l'ensemble de la semaine, mais cette fois pour l'édition imprimée, Le Journal de Montréal attire en moyenne 2 265 000 lecteurs, Le Journal de Québec 1 195 000, La Presse et Le Devoir 518 000 chacun (à noter que La Presse n'est offerte en version imprimée que le samedi). 

Du côté numérique, du lundi au dimanche, La Presse domine avec 1 924 000 lecteurs. Le Journal de Montréal tombe deuxième avec 1 209 000. Suivent Le Journal de Québec (695 000) et Le Devoir (577 000). 

Dans la région métropolitaine de Montréal, Le Journal de Montréal obtient encore la première place pour le lectorat moyen sur l'ensemble de la semaine pour les éditions numériques et imprimées (1 601 000), suivi de Métro (1 275 000), de La Presse (1 200 000) et de 24 Heures (965 000). Alors que l'ordre reste le même qu'avec le Q4 2016, Le Devoir (481 000) arrive encore cinquième. À noter cependant que La Presse termine au premier rang pour les chiffres uniquement numériques (1 022 000), devant Le Journal de Montréal (658 000), Le Devoir (284 000) et Montréal Gazette (257 000).

Magazines

Du côté des lectorats des magazines (18+, numérique et imprimé), Ricardo mène avec un auditoire non dupliqué de l'imprimé et du numérique de 1 767 000, devant CAA Québec Touring (1 447 000). Coup de pouce arrive troisième (1 412 000), Vivre Mieux quatrième (1 007 000) et Le Bel Âge magazine cinquième (946 000). 

Pour les magazines anglais, Reader's Digest cumule un lectorat moyen de 4 476 000 personnes, Cineplex Magazine (4 315 000), Live Better (3 984 000), Canadian Living (3 897 000) et Canadian Geographic (3 625 000).  

En observant la portée mensuelle des magazines en version numérique, on remarque que Ricardo reste en première place (653 000) mais que l'ordre change par la suite. Les Affaires arrivent deuxième (356 000), devant L'actualité (322 000), Coup de pouce (225 000) et Le Magazine Cinéplex (168 000).

Faits saillants 
L'étude rapporte que la transition vers les multiples plateformes numériques est en plein essor, même si l'imprimé domine toujours. Les boomers s'adaptent eux aussi, alors que 59% lisent les journaux ou les magazines à partir d'appareils numériques.

À l'inverse, 89% des milléniaux consomment toujours du contenu imprimé. Ils sont aussi plus nombreux à accéder à du contenu journalistique à partir des médias sociaux que directement sur le site web du journal. Finalement, une grande majorité des milléniaux (83%) utilisent le téléphone intelligent pour lire des journaux numériques.  

Pour plus d'information, visitez le site de Vividata.

Photo: Matthew Guay

comments powered by Disqus