La référence des professionnels
des communications et du design

Chloé Boissonnault: «La prise de risque nous amène à nous dépasser»

En plein Festival international de la créativité à Cannes, deux Québécoises ont eu la chance de participer au programme CMO Accelerator, destiné aux chefs de file de l'industrie du marketing.  

«Cannes, c'est aussi la possibilité d'accéder à des personnes que tu n'aurais jamais cru accessibles»

Des rencontres d'exception

Chloé Boissonnault et Geneviève Clément, toutes deux de Bell Média, ont été sélectionnées afin de participer à cette formation personnalisée en marge de l'événement. Pour une cinquième année, une trentaine de professionnels ont eu la chance de vivre une expérience unique sous la supervision de Jim Stengel, ancien président, marketing, de Procter & Gamble. 

Pendant près de deux journées et demie, conférences, formations en petits groupes et discussions avec des figures clés de l'industrie attendaient les candidats retenus.

 

courtoisie de Chloé boissonnault

«J'étais déjà allée à Cannes plusieurs fois, j'avais envie d'y retourner pour vivre une expérience différente, explique Chloé Boissonnault, directrice générale, communications-marketing, de Bell Média. On m'a conseillé ce programme en particulier, d'abord parce qu'il est conçu pour les gens avec ma spécialité, mais aussi parce que la formation intensive me laissait le temps de voir le reste.»

Cela dit, Chloé Boissonnault ne se doutait pas de la qualité exceptionnelle des gens qui allaient être présents. Les participants, triés selon leur champ de compétence et leur pays, représentaient les plus grandes marques mondiales, mais aussi de plus petites entreprises d'un peu partout. «J'ai rencontré des personnes extrêmement intéressantes, de par leur cheminement. En discutant, l'on se rend compte qu'à différentes échelles, on doit tous composer sensiblement avec les mêmes problèmes.»

C'était donc l'occasion pour les deux Québécoises choisies de rencontrer des têtes d'affiche de l'industrie et d'apprendre d'importantes clés qu'elles pourront rapatrier ici dans leur travail. À titre d'exemple, Chloé Boissonnault cite notamment Martin Sorrell, fondateur et président influent du groupe WPP, ainsi que des représentants de Burger King, entreprise ayant justement remporté le titre de marketeur de l'année à Cannes. 

Jamais arrêter de prendre des risques 

Avoir la chance de participer à des journées intensives de formation lors d'un festival de cette envergure leur aura permis de retenir plusieurs leçons importantes. «Cette année, la thématique tournait autour du Fearless creative leadership, ou l'importance de ne pas avoir peur de prendre des risques, fait remarquer Chloé Boissonnault. Avec la pression constante de réaliser des ventes et d'obtenir des résultats, l'on oublie trop souvent que la prise de risques nous pousse à nous dépasser. Des rencontres comme celles-là existent pour nous le rappeler.»

La dirigeante explique aussi qu'avec la révolution technologique et les possibilités presque infinies du numérique, on en vient à se demander quel est l'avenir pour les agences dites traditionnelles. «Le message véhiculé m'a rassuré. Nous faisons partie d'industries remplies de gens intelligents. On est capable de s'ajuster dans le temps pour ensuite revenir avec une offre et une proposition différente et améliorée.»

«En discutant, l'on se rend compte qu'à différentes échelles, on doit tous composer sensiblement avec les mêmes problèmes.»

Rendre l'impossible accessible 

Pour Chloé Boissonnault, le Festival international de la créativité représente une source inépuisable de contenu. Son évolution au fil des ans est remarquable, si bien que l'expérience est complètement différente d'année en année. «J'ai vraiment aimé qu'au lendemain des galas de certaines catégories, l'on nous donnait l'occasion de passer du temps avec le président du jury, qui nous faisait le tour en détail des pièces gagnantes. Ces rencontres permettent de mieux comprendre ce qu'il faut pour qu'un projet se démarque.» 

Après avoir vécu le festival plusieurs fois depuis sept ans, Chloé Boissonnault estime que Cannes aura révolutionné sa carrière. «Si tu fais les efforts nécessaires, tu peux rapporter des résultats très concrets dans ton travail quotidien, qui se traduisent par une plus grande ouverture et beaucoup plus de place à la marque et à la créativité. Cela dit, Cannes c'est aussi la possibilité d'accéder à des personnes que tu n'aurais jamais cru accessibles, et c'est vraiment impressionnant de pouvoir discuter avec des gens de ce calibre.»

comments powered by Disqus