La référence des professionnels
des communications et du design

Ces publicités qui font avancer le débat

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, vice-président, stratégie, de Havas Canada, reviennent sur une publicité de Heineken qui a fait beaucoup parler. 

Il y a quelques semaines, une campagne de Pepsi semait un tollé et se voyait vite retirée par son annonceur. Peu de temps après, Heineken a lancé à son tour une pub traitant sensiblement du même sujet, mais avec des propos nettement différents et, par conséquent, une réception beaucoup plus positive. Ces deux exemples tendent à démontrer que le succès d’une publicité ne repose pas tant sur le sujet, mais sur la manière de l’aborder.

stéphane mailhiot

havas

L'opération de Heineken en question reprenait l’idée des rendez-vous à l’aveugle, alors que des inconnus étaient rassemblés deux par deux dans un hangar afin de faire équipe pour construire un bar. À la suite de quoi, on leur présentait un montage vidéo mettant en lumière les opinions diamétralement opposées de leur partenaire. Une fois leur vrai visage dévoilé, on leur proposait deux options: quitter l’aventure ou rester et poursuivre la conversation. Ce qu’ils ont tous choisi.

Alors que le commun des mortels est de plus en plus pris dans sa propre bulle et tend à partager la plupart du temps ses opinions avec des gens qui lui ressemblent, Heineken a voulu créer un contexte de discussion, un endroit propice à l'échange d'idées, même si elles se situent aux extrémités du spectre. En ce sens, comme illustré par Stéphane Mailhiot, c’est en se mettant dans des situations où nos idées seront confrontées qu'il est possible d'évoluer.

arnaud granata

infopresse

Selon Arnaud Granata, en tant que consommateur, il ne faut toutefois pas être dupe des intentions économiques, il s'agit bel et bien d'une marque qui a un produit à vendre. Cela dit, ce que Heineken a réussi à faire c'est mettre le doigt sur une réalité très actuelle.

 

Aussi au programme cette semaine: un cliché du photojournaliste syrien Zakaria Abdelkafi, pris lors de la manifestation du 1er mai à Paris, a fait le tour du monde, les publicités de Sixt récupèrent la campagne présidentielle française, le fiasco du festival Fyre et la contrefaçon des sacs Ikea par une maison de haute couture.

Retrouvez l'intégralité de la chronique «Bêtes de pub», diffusée le jeudi à l'émission Médium large de Radio-Canada Première.

comments powered by Disqus