La référence des professionnels
des communications et du design

Serdy: une programmation pour amateurs de voyage et de gastronomie

Serdy Média a dévoilé ses nouveautés de l'automne pour les programmations d’Évasion et de Zeste.

Évasion
Toujours axée sur le monde du voyage, la programmation d'Évasion présentera, dès le 5 juin, Des routes et nous au Québec, nouveau concept de capsules web qui vise à faire découvrir les quatre coins du Québec.

hugo girard

À VOS RISQUES ET PÉRILS

La nouvelle programmation comprendra cet automne trois productions originales. Un Québécois à Paris suivra, dès l'automne, Benoit Roberge dans ses découvertes des secrets les mieux gardés de Paris, arrondissement par arrondissement. Sébastien Benoît, lui, reviendra à la barre de Coups de food, alors que Laurence Bareil sera à l'animation de Soleil tout inclus, L'hiver prochain, l'on présentera de nouvelles saisons de 99 envies d'évasion et d'À vos risques et périls.

Zeste
À Zeste, les auditeurs pourront découvrir une seconde saison de la production originale Resto Mundo, mettant en vedette Jay Walker qui rencontre des chefs issus de différentes communautés ethniques.

Au chapitre des nouvelles acquisitions, notons Les cuisines de l'enfer (Hell's Kitchen France), Simplement extraordinaire (Basic to Brilliance with Donna Hay), Sucre en folie (Sugar Showdown), Les super classiques (Food's Greatest Hits), Les meilleurs bars (Booze Traveler: Best Bars), Client mystère (Mystery Diners), Je déteste ma cuisine (I Hate My Kitchen), Restos les plus fous (Craziest Restaurants in America) et Top 5 des restos (Top 5 Restaurants).

Les émissions Food Factory, Restaurant impossible, Le boss des gâteaux, Le meilleur pâtissier, Leçons de pâtisserie et L'addition SVP seront de retour.

Foodlavie, une nouvelle plateforme foodie
Serdy a aussi annoncé la venue prochaine d’une nouvelle plateforme numérique: foodlavie.com. Dès l’automne, les gastronomes y auront accès à un nouvel univers culinaire interactif.

En couverture: Évelyne Audet, Anaïs Favron et Laurence Bareil

comments powered by Disqus