La référence des professionnels
des communications et du design

La CNESST et Vidéotron, derniers finalistes de C’est dans’ Cannes

Des propos interrompus et un hymne pas tout à fait au point, voilà les approches créatives ayant permis à la CNESST et à Vidéotron Mobile de devenir les derniers finalistes de la troisième édition du concours C’est dans’ Cannes.

Afin de sensibiliser le public à la prévention des accidents du travail, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a choisi de faire parler des gens, puis d’interrompre abruptement leurs propos d’un simple claquement de doigts. Conçue par Zoé Forest Paradis, du bureau de Cossette Québec, l’exécution Jour de deuil visait à démontrer qu’une vie peut être brisée en un très court instant.

Luc Dupéré, concepteur-rédacteur de Lg2, a trouvé l’idée «toute simple, mais efficace». «Le concept est assez bien ficelé pour nous interpeler et nous intriguer, dit-il. On écoute jusqu’au bout, on veut comprendre le pourquoi. On retombe bien sur nos pieds avec un message pertinent.» 
 

Pour sa part, toujours en avril dernier, Vidéotron Mobile a recouru à un air bien connu pour se démarquer. Ainsi, son message diffusé sur les stations anglophones de Bell Média faisait entendre un ténor chantant les paroles de l’hymne national canadien, mais sur l’air de… Star-Spangled Banner, l’hymne américain.

Pensée par Maxime Paiement, Patrick Chaubet et Éric Chavagnac, de l’agence Sid Lee, l’exécution Anthem visait à promouvoir un forfait pour les voyageurs à destination des États-Unis.

Ce message chanté a cappella a séduit à l’unanimité. Par exemple, Andres Norambuena, du studio BLVD, le qualifie de simple, clair, net et précis. «On a envie de savoir où l’annonceur s’en va avec ça», lance-t-il.

Alors qu’Antoine Bécotte, vice-président, création, de Cossette et président du jury, évoque la disruption générée par le message, Sébastien Lafaye, directeur de création et directeur artistique adjoint de l’agence John St., s’attarde au défi d’exécution. «C’est une idée super simple, qui a toutefois dû représenter un beau défi technique pour faire correspondre les deux hymnes. L’effet de surprise est là, et le lien entre l’idée et le produit est si fort qu’il est ensuite impossible de l’oublier.»

Les deux annonceurs primés en avril s’ajoutent ainsi à ceux sélectionnés chaque mois depuis septembre dernier comme finalistes de la troisième édition de C’est dans’ Cannes. La pub gagnante sera annoncée lors de la finale, le 26 mai prochain, à l’occasion de la rencontre C2MTL. Félicitations à tous les participants et merci aux membres du jury.

Les vainqueurs de l’édition 2016-2017 de C’est dans’ Cannes seront dévoilés le vendredi 26 mai prochain. Le duo créatif gagnant remportera un voyage pour assister au Festival international de la créativité à Cannes et une campagne radio de 15 000$ sur les ondes des propriétés radiophoniques québécoises, francophones et anglophones, de Bell Média.

Pour découvrir les gagnants des deux premières éditions et entendre toutes les pubs finalistes pour la troisième, cliquez ici.

Tous les détails du concours C’est dans’ Cannes de Bell Média se trouvent ici.

comments powered by Disqus