La référence des professionnels
des communications et du design

Des bracelets québécois à SXSW

Au festival South by Southwest (SXSW), le Québec sera aux poignets des festivaliers: l'entreprise montréalaise Connect & Go, qui fabrique des bracelets connectés, assurera le contrôle d'accès à l'événement, en plus de ses partenariats avec des marques d'envergure. Dominic Gagnon, cofondateur, explique.

«SXSW est souvent surnommé le Super Bowl de l'interactif. Pour nous, d'avoir gagné ce mandat est une grande marque de confiance.» Ainsi, après avoir fourni les bracelets intelligents pour le contrôle d'accès et le paiement lors du Super Bowl de 2016, Connect & Go s'occupera des mêmes missions lors de SXSW 2017, à Austin du 10 au 19 mars prochains.

«Quand la plus grande conférence technologique t’embauche, ça donne une belle crédibilité à la technologie et à l’innovation de ton produit.»

Ces percées importantes d'une entreprise d'ici chez les Américains ont de quoi ravir son cofondateur, Dominic Gagnon. «Ce nouveau mandat va nous positionner en tant qu’entreprise innovante là-bas. Quand la plus grande conférence technologique t’embauche, ça donne une belle crédibilité à la technologie et à l’innovation de ton produit.»

Exemple de bracelet connecté pour sxsw

Photo: Connect & Go

Et l'innovation des bracelets Connect & Go ne passe pas inaperçue aux yeux de plusieurs grandes marques à SXSW. Ainsi, Visa a retenu les services de l'entreprise pour offrir le paiement numérique lors d'une soirée au programme du festival. Le fonctionnement? Le bracelet d'accès se dédoublera en portefeuille virtuel, sur lequel l'utilisateur pourra mettre un montant qu'il prévoit dépenser, ou y lier directement sa carte de crédit, puis réaliser des transactions.

«On appelle ça l'ADN numérique. La puce du bracelet devient un peu l'empreinte de l'utilisateur, ce qui permet de récolter autant ses renseignements de paiement que des données sur lui», illustre Dominic Gagnon.

Récolter, puis activer

Cette récolte des données en temps réel explique d'ailleurs le succès de la technologie Connect & Go, surtout à une époque où les besoins de sécurité sont incontournables pour les événements d'envergure aux États-Unis. «Nos bracelets permettent de savoir en temps réel le nombre de personnes présentes à un même endroit. Et comme chaque bracelet est lié à un profil unique, cela permet aussi de minimiser les fraudes et la validation des identités.»

La capacité à récolter des données offre également à Connect & Go l'occasion de produire des activations bien précises.

Plus loin que l'aspect sécurité, la capacité à récolter des données offre également à Connect & Go l'occasion de produire des activations bien précises. Parmi elles: la possibilité de lier son bracelet aux médias sociaux d'un utilisateur, ou l'échange d'information, comme le nom et l'employeur, avec un autre festivalier.

Le service d'écoute de musique en continu Pandora entend d'ailleurs profiter des données Connect & Go, alors qu'elle prépare une activation de marque avec 70 000 bracelets pour lancer en primeur un nouveau service. Toujours dans le domaine musical, les bracelets connectés pourront être numérisés pour télécharger la liste d'écoute d'une soirée nommée Montréal for president 2020, organisée conjointement par Connect & Go et Beachclub. Cet événement servira d'ailleurs de fenêtre ouverte sur les capacités technologiques de l'entreprise, assure Dominic Gagnon. «On va présenter un paquet d’expériences inédites en lien avec notre technologie.»

Montréal, plaque tournante

Ces partenariats avec SXSW, Visa et Pandora représentent des jalons importants dans l'évolution de Connect & Go. Aujourd'hui, 80% de son chiffre d'affaires provient de l'international. Comment cette entreprise québécoise se démarque-t-elle face à la concurrence américaine et mondiale? Pour Dominic Gagnon, la réponse tient en un mot: Montréal.

«Dans le divertissement, Montréal est vraiment vue comme une plaque tournante.»

«Dans le divertissement, Montréal est vraiment vue comme une plaque tournante. Dans les événements, l'on entend souvent parler d'entreprises innovantes d'ici, comme Pixmob, Moment Factory ou le Cirque du Soleil. De plus en plus, le simple fait de venir de la métropole procure une grande crédibilité aux entreprises visant le marché international», indique Dominic Gagnon.

dominic gagnon

connect & go

Quant à Connect & Go, ces mandats lors de SXSW ne sont pas la seule raison d'y être présente. L'entreprise donnera une conférence inscrite dans la programmation officielle, en compagnie de C2 Montréal et de Jean-François Bouchard de Sid Lee, sur le thème de l'avenir de l'événementiel. L'objectif est de faire rayonner le savoir-faire d'ici, mais aussi établir de bons liens avec les Google, Facebook et autres joueurs majeurs de l'industrie technologique.

«Pour nous, le but est de tisser et de raffermir un maximum de liens, histoire de créer de nouveaux emplois au Québec pour d'autres mandats internationaux», conclut Dominic Gagnon.

comments powered by Disqus