La référence des professionnels
des communications et du design

Hydro-Québec mise sur le «on» rassembleur

La société d'État lance une campagne qui mise sur deux de ses pôles d'intervention: la révolution énergétique et l’électrification des transports. Elle dévoile par le fait même un changement à son logo dans le cadre de l'offensive.

Les messages produits par Lg2 mettent l'accent sur le pronom «on», rassembleur selon l'agence, afin de rappeler qu’Hydro-Québec est une référence en matière d’innovation technologique dans les domaines ciblés.

«Notre objectif au chapitre de la création était clair: continuer de susciter de la fierté à la suite du succès de la campagne Bienvenue chez vous. Cette fierté passe d’abord par l’apport historique d’Hydro-Québec, mais surtout par ce "on" actuel, fier et qui regarde droit devant», souligne Martin Cinq-Mars, associé et directeur de création de Lg2.

À noter que le logo de l'organisation vit maintenant sans description nominale et devient un logo-symbole afin de renforcer le «on» comme partie intégrante de son identité.

La campagne sera en ondes jusqu'au 7 mai prochain. Elle comprend deux messages télévisés et des publicités en ligne et imprimées.

Annonceur: Hydro-Québec
Agence: Lg2
Vice-présidence, création: Marc Fortin
Direction de création: Martin Cinq-Mars
Création: Martin Cinq-Mars, Stuart Macmillan, Andrew Morgan
Planification stratégique: Stéfanie Forcier
Service-conseil: Geneviève Roy, Julie Dubé, Marie-Claude Lacasse
Production d'agence: Valérie Lapointe
Photographie: Dana Dorobantu
Illustration: David Arcouette
Réalisation: François Méthé
Direction photo: Sara Mishara
Production: Les Enfants – Visant Le Guennec
Son et ingénierie: BLVD
Musique: Circonflex
Postproduction, effets spéciaux et animation 2D et 3D: Mels
Montage: Dominique Rioual
Charge de projet: Mélanie Thérien, Marie-Élisabeth Fouquet-Bouchard
Retouches, production imprimée et numérique: François Plourde, Karine Allie, Patrick Labelle
Médias: Touché! – Isabelle Baillargeon, Louis-Alexandre Migos, Vincent Roy

comments powered by Disqus