La référence des professionnels
des communications et du design

Perte de confiance: l'importance de renforcer le lien entre RP et médias

81% des marketeurs croient que les médias acquis sont plus efficaces que ceux payés, mais les journalistes peinent, eux, à conserver la confiance du public (83,5% des journalistes canadiens croient que le public a moins confiance en leur travail). Ce sont les principaux résultats du rapport 2017 sur la situation des médias de Cision, une firme spécialisée en analyse média.

Mené auprès de 1500 journalistes et influenceurs nord-américains dont 200 au pays, le sondage s'est intéressé aux meilleurs canaux de communications, à l'information privilégiée et à l’industrie en général.

Tel que le révélait le Baromètre de la confiance Edelman, la méfiance des consommateurs atteint un point culminant, ici comme ailleurs. En effet, d'après les résultats, seulement au Québec, 31% des participants croient que les médias sont les grands responsables des problèmes actuels au pays. Dans ce contexte, le rapport de Cision offre quelques pistes s'adressant notamment aux spécialistes des relations publiques.

Comment attirer l'attention des journalistes
Interrogés sur ce qui les incite à écrire à propos d'un sujet présenté, les journalistes sondés ont répondu à 51% (en hausse de 16%) l'avoir fait parce qu'on montrait un certain niveau de connaissances envers leur travail ou un intérêt quant aux forces du média en question. L'an dernier, la réponse la plus populaire concernait la présentation d'un produit, événement ou sujet, en baisse de 20% en 2017. Arrivent en troisième place (15%) les rapports avec la firme de relations publiques ou son représentant.

Le document est formel à ce chapitre: «Si les marques veulent attirer l’attention d’un journaliste, elles devraient montrer qu’elles comprennent son domaine de spécialité et ses intérêts en présentant une nouvelle tenant compte de ces éléments.» 

Aussi, sur le plan des spécialistes en relations publiques, la principale recommandation concerne le fait d'adapter la présentation pour qu’elle convienne aux sujets ou aux domaines couverts par les journalistes (78,5%, en hausse de 5,73%), devant le fait de se documenter sur le média, puis le comprendre (82,53% comparativement à 77,3%).

Parmi les ressources fournies par les travailleurs en relations publiques jugées les plus utiles par les journalistes, le rapport mentionne: des communiqués ou synthèses de sujets, des entrevues de spécialistes ou de sources d’information, les photos et vidéos, et, finalement, les données exclusives.

Facebook, le canal le plus utile pour l’engagement du public
En 2017, Facebook est considéré comme le canal le plus utile pour l'engagement, en hausse de trois points de pourcentage par rapport à 2016. Twitter arrive deuxième, accusant une baisse considérable de 18,65%, en partie imputable au fait que Cision a, pour la première fois, choisi d'inclure les communiqués (qui se classent troisièmes, avec 15,3%) en tant que canal. 

Photo: Sam Wheeler

comments powered by Disqus