La référence des professionnels
des communications et du design

Câblodistribution: année record pour les désabonnements au Canada

Un nombre record de Canadiens ont coupé le cordon du câble en 2016, selon un rapport dévoilé par la firme ontarienne Boon Dog. Ainsi, 202 000 foyers canadiens ont annulé leurs services de câblodistribution l'année dernière, en hausse par rapport aux 160 000 de 2015.

Malgré le nombre record, ces foyers Canadiens ne représentent qu'une fraction des Canadiens abonnés, explique Mario Mota, associé de Boon Dog.

«Puisqu'il y a toujours plus de 11,3 millions de foyers abonnés à un service traditionnel de câblodistribution, les 202 000 perdus en 2016 représentent seulement 2% du marché canadien.» 

Mario Mota souligne aussi le peu d'effet de la politique instaurée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) l'année dernière, qui obligeait les câblodistributeurs à offrir un forfait télévisé dit «de base» à un tarif maximal de 25$ par mois. En effet, dans les trimestres ayant suivi l'instauration de cette politique, en 2016, Boon Dog a pu identifier une hausse de 13% des désabonnements par rapport à la même période en 2015.

«Le CRTC espérait que de donner un plus grand choix de forfaits aux consommateurs allait freiner le phénomène du désabonnement. Jusqu'ici, ce n'est pas ce qui se produit», indique Mario Mota.

Pas tout le monde dans le même bateau

Le rapport révèle aussi que ce ne sont pas tous les câblodistributeurs qui ont vu leur nombre d'abonnés diminuer en 2016.

Ainsi, alors que Shaw (-130 000), Rogers (-76 000), Vidéotron (-46 000) et Cogeco (-18 915) ont tous perdu des abonnés l'année dernière, Bell (+16 000) et Telus (+54 000) ont vu leur quantité d'abonnements grimper en 2016. La raison? Le passage à l'IPTV, qu'on peut résumer à la vidéo sur demande et la télévision en ligne, alors que 218 000 foyers canadiens se sont abonnés à un service du genre en 2016. Il s'agit toutefois d'une baisse par rapport aux 355 000 Canadiens à l'avoir fait en 2015.

«La tendance en 2016 aura été un ralentissement significatif de l'abonnement à l'IPTV et une hausse des pertes d'abonnements aux services traditionnels de câblodistribution», conclut Mario Mota.

comments powered by Disqus