La référence des professionnels
des communications et du design

Réfléchir à l'intelligence artificielle, un Forum à la fois

L'entreprise Élément AI, un incubateur de solutions en intelligence artificielle, organisera le premier Forum sur l'intelligence artificielle dans le cadre du prochain rendez-vous C2 Montréal. Entretien avec Jean-François Gagné, son président et directeur général, sur les réflexions à entretenir envers cette technologie.

D'entrée de jeu, Jean-François Gagné avoue que les avancées récentes en matière d'intelligence artificielle ont placé à l'avant-plan la nécessité de tenir «certaines conversations» autour de cette technologie. Parmi elles, des questionnements éthiques, d'autres liés à la transparence, des enjeux de gestion des données personnelles et tout un lot de chambardements dans le monde de l'emploi. C'est d'ailleurs sur ce vaste cocktail que le Forum sur l'intelligence artificielle promet de se pencher, en mai prochain.

jean-françois gagné

Élément ai

«L'intelligence artificielle apporte toutes sortes de changements, autant pour les grandes organisations que pour les individus et leur travail au quotidien. On souhaite tenir des conversations sur le sujet, auxquelles politiciens, grands décideurs, gens d'entreprise et membres du monde scolaire pourront tous participer, afin de trouver des idées créatives qui vont faire avancer cette technologie de façon réfléchie.»

Faire avancer les organisations

Il faut dire que l'intelligence artificielle a réalisé des bonds de géant depuis quelques années. Autrefois associée à la science-fiction, elle est aujourd'hui une part intégrante de la vie de tous les jours, que ce soit dans les recherches en ligne comme dans les programmes d'assistance vocale à la Siri. Pour Jean-François Gagné, l'objectif est de faire comprendre ce que l'intelligence artificielle est en train d'accomplir, pour ensuite «déterminer comment elle peut contribuer à faire avancer les organisations».

«On est encore aux premiers pas de l'intelligence artificielle, mais on peut déjà voir qu'elle modifiera fondamentalement la nature du travail.»

À certains égards, ces dernières sont même déjà en mutation. Sur le plan des entreprises, Jean-François Gagné souligne que l'automatisation de plusieurs systèmes est bien entamée, ce qui bouleverse la dynamique interne de plusieurs organisations. «De nouvelles solutions sont en train d'émerger. Elles permettent par exemple la composition automatisée de courriels. On est encore aux premiers pas de l'intelligence artificielle, mais on peut déjà voir qu'elle modifiera fondamentalement la nature du travail.»

Entre avantages nouveaux et possibilités à cerner

Pour Jean-François Gagné, le moment est venu de réfléchir collectivement à ces changements, de manière à mieux déterminer les avantages et les possibilités qu'ils vont générer.

«Je pense vraiment que des produits et des services nouveaux peuvent être mis en place. Les choses qui prenaient autrefois beaucoup de temps, comme la rédaction de documents, vont devenir très rapides, et plusieurs aspects auxquels nous n'avions pas accès pourront devenir monnaie courante», avance Jean-François Gagné. Il cite en exemple l'éducation, qui sera en mesure d'offrir des formations personnalisées et adaptées à chacun grâce à l'intelligence artificielle.

«Dans un avenir à court terme, on peut penser que chacun pourra se doter de son tuteur personnel, qui saura où l'on en est avec notre compréhension, qui sondera quels éléments d’information nous manquent, puis nous proposera des exercices pour qu'on développe de nouvelles compétences, aptitudes et expertises.» Une telle avancée pourrait d'ailleurs profiter autant aux entreprises qu'aux institutions scolaires, dans un marché où la spécialisation est continuellement recherchée.

«La réflexion sur l'intelligence artificielle est une conversation qui doit être internationale.»

Mais pour mener à terme ces possibilités nouvelles, Jean-François Gagné rappelle deux conditions: inclure un maximum de points de vue dans la discussion et miser sur la créativité.

«La réflexion sur l'intelligence artificielle est une conversation qui doit être internationale. Je pense que les avancées en intelligence artificielle représentent une extraordinaire occasion, mais il faut qu'elles puissent être offertes partout.»

comments powered by Disqus