La référence des professionnels
des communications et du design

4 nouvelles technologiques à surveiller

Cette semaine, Instagram prépare ses albums de photos, Snapchat met à jour sa plateforme publicitaire, Facebook s'attaquerait à la télévision, et les recherches Facebook et Google se peaufinent.

* Selon le quotidien Wall Street Journal, Facebook s'apprêterait à s'attaquer au marché de la télévision.

Ainsi, l'entreprise préparerait une application, notamment destinée à Apple TV, qui permettrait à Facebook de diffuser du contenu télé... et d'adapter son offre publicitaire à l'industrie télévisuelle.

Le journal indique aussi que Facebook planifierait de s'approprier les droits de distribution de certains contenus vidéo, comme des films ou des séries télé, en plus de financer des médias pour qu'ils produisent du contenu vidéo exclusif au réseau. Finalement, cette application serait aussi l'occasion de faire mousser davantage la diffusion de vidéos en direct sur Facebook, un service dont l'entreprise a fait la promotion par une vaste campagne d'affichage extérieur l'automne dernier.

* Instagram s'apprête à dévoiler une nouvelle fonctionnalité: la possibilité de rassembler plusieurs photos en une seule publication, en créant un album.

En 2015, Instagram a dévoilé le format «carrousel», qui permet aux marques de produire des publications commanditées contenant plusieurs photos et vidéos. D'ici peu, Instagram étendra ce même procédé au grand public, selon une mise à jour détectée par Droid Life, puis confirmée par The Verge.

Pour démarrer un album de photos, il suffira d'appuyer longuement sur une image, plutôt que de la sélectionner. Ensuite, il sera possible de sélectionner jusqu'à 10 images ou vidéos, pour les rassembler en un seul album. Il sera également possible d'appliquer un filtre et d'autres réglages à une seule photo, comme à l'ensemble de l'album. Les abonnés pourront «aimer» chaque photo individuellement, pas uniquement l'album en entier.

* Snapchat met à jour sa plateforme publicitaire, qui permet désormais à des entreprises partenaires de concevoir des formats publicitaires pour toutes les marques.

En octobre dernier, Snapchat dévoilait son API publicitaire («application programming interface»), qui permettait à 100 annonceurs triés sur le volet de diffuser des publicités sur l'application, notamment dans sa section Discover. Une contrainte toutefois: les achats publicitaires devaient être effectués directement auprès de Snapchat. Avec cette mise à jour, l'ensemble du marché peut maintenant s'annoncer sur la populaire application, par des entreprises tierces qui proposeront l'automatisation des achats médias. Tous les détails dans AdAge.

Cette mise à jour pourrait aussi gonfler les revenus publicitaires de Snapchat, alors que l'entreprise est en route vers des revenus de plus de 800 millions$US pour 2017, selon une récente étude d'eMarketer.

* Les recherches de Google et Facebook se peaufinent: Google propose maintenant la recherche de recettes par aliment, tandis que Facebook permet désormais celle de photos par reconnaissance d'image.

D'abord, Google indique avoir mis à jour son algorithme afin de bonifier les recherches de recettes, qui peuvent maintenant être axées sur les méthodes de cuisson, les saveurs ou les ingrédients.

Par exemple, l'entreprise explique qu'une recherche de recette d'ailes de poulet peut désormais prendre en compte les préférences de cuisson de l'utilisateur, c'est-à-dire «cuit», «frit» ou «grillé». En bref, une recherche avancée qui arrive à temps pour ceux qui planifient un gros dimanche de cuisine en vue du Super Bowl.

Facebook, de son côté, dévoile une nouveauté: la recherche d'images par mot-clé. Sur un billet de blogue, Facebook explique que son système de recherche revampé repose sur le système d'intelligence artificielle Lumos, qui permet de rechercher une photo en décrivant son contenu. À noter: la recherche est aussi capable de retrouver une photo selon les actions effectuées sur celle-ci.

Le fonctionnement? «Nos développeurs en intelligence artificielle ont recueilli un échantillon de 130 000 photos publiques, partagées sur Facebook, qui comprenaient des personnes, explique Facebook dans un communiqué. Puis, nos employés ont rédigé des descriptions d’une ligne pour chaque photo, comme s’ils étaient en train de décrire l’image à un ami aveugle. Ensuite, nous les avons utilisées pour réaliser une intelligence artificielle qui peut déduire les actions des personnes prises en photos.» Il y a fort à parier que ce système sera peaufiné dans les prochains mois, possiblement pour inclure aussi la recherche de vidéos.

 

comments powered by Disqus