La référence des professionnels
des communications et du design

La STM se met en valeur

Affiches rétro, tasses à café, modèles miniatures, coussins et autres: la Société de transport de Montréal (STM) dévoile sa nouvelle boutique en ligne, qui rassemble plus de 110 produits pour la plupart fabriqués au pays, dont certains à Montréal.

Cette nouvelle boutique est une initiative de Transgesco, filiale commerciale de la STM, en collaboration avec Motivo, entreprise spécialisée dans la production d'objets promotionnels. Une entente contractuelle fait d'ailleurs de Motivo le détenteur exclusif de la licence de la marque STM, qui offre donc les seuls produits «authentiques et approuvés STM» sur le marché.

Selon Isabelle Tremblay, porte-parole, la STM, fait «partie de la vie des gens», et la boutique représente une bonne façon de faire rayonner davantage la marque STM.

«On sentait un engouement grandissant depuis plusieurs années, tant chez les usagers que les touristes ou nos employés, pour des produits à l'effigie de la STM. Vendre des produits officiels se voit ailleurs dans le monde, et cette idée nous trottait en tête depuis deux ans. Nous avons donc opté pour une boutique virtuelle officielle afin de répondre à ces demandes.»

Pour mener l'idée à terme, Isabelle Tremblay explique que la STM s'est associée au groupe Motivo pour des raisons pratiques. «On s'adjoint un partenaire qui gère tous les risques, de la conception à la distribution», assurant que le projet est de type «clés en main». Du même souffle, Isabelle Tremblay précise aussi qu'il s'agit d'un projet évolutif: «C'est certain qu'on va continuer de fournir cette boutique avec de nouvelles collections.»

En effet, bien qu'aucune date ne soit avancée par la STM, Isabelle Tremblay assure que les 110 objets proposés dans la boutique virtuelle sont une première tablée et que d'autres produits vont prochainement compléter l'offre. «On regarde déjà la prochaine collection en fonction des saisons. On va s'adapter aux demandes de la clientèle et au goût des clients.»

Et pour la suite? «Éventuellement, l'on aimerait bien amener ces produits sur des tablettes en magasin», assure Isabelle Tremblay. S'il est trop tôt pour connaître l'identité d'éventuelles boutiques partenaires, Isabelle Tremblay conclut en assurant que des nouveautés seront annoncées bientôt: «C'est une histoire à suivre dans les prochains mois.»

 

comments powered by Disqus