La référence des professionnels
des communications et du design

Maker Studios et Google sévissent contre le youtubeur PewDiePie

Le youtubeur Felix Kjellberg, alias PewDiePie, perd coup sur coup son contrat avec Maker Studios (Disney) et son programme de publicité sur YouTube après avoir diffusé des vidéos antisémites. Aurélie Sauthier, présidente de Made in, commente.

Le youtubeur à succès qui compte plus 53 millions d’abonnés a diffusé à la mi-janvier une vidéo dans laquelle deux hommes qu’il a payés riaient en tenant un panneau où l'on pouvait lire «Mort aux juifs». C’est à la suite des questions du quotidien Wall Street Journal à ce sujet que Maker Studios, achetée par Disney en 2014, a décidé de cesser leur collaboration.

Quelques heures plus tard, YouTube annonçait l’annulation de la deuxième saison de la série de télé-réalité qui mettait en vedette Felix Kjellberg. Mais le coup le plus dur est celui porté par Google, qui lui retire son programme de publicité qui lui permettait de toucher des revenus très importants pour ses vidéos populaires.

«les annonceurs ne devraient pas seulement se fier aux chiffres pour décider de s’associer à un influenceur, mais plutôt vérifier s’il correspond aux valeurs de la marque.»

S’associer à des influenceurs, est-ce une bonne idée pour les marques?
PewDiePie n’en est pas à son premier dérapage. Plusieurs de ses vidéos, de même que celles de nombreux autres youtubeurs, ont aussi récemment été démonétisées lorsque l’algorithme de YouTube a déterminé que les sujets abordés étaient trop offensants pour ses annonceurs.

 «Dans ce cas-ci, l’ampleur des réactions s’explique principalement parce que PewDiePie n’est pas seulement un influenceur, mais une célébrité connue également dans le "monde réel"», explique Aurélie Sauthier.

L'influenceur n’est pourtant pas le premier à diffuser des vidéos au contenu haineux sur YouTtube. «Même si je comprends que la chaîne se dissocie de lui, plusieurs autres vidéos incitent à la haine sur YouTube et ne sont pas annulées.»

Plutôt que de décourager les annonceurs, cette situation devrait surligner d’un grand trait l’importance de bien encadrer les relations avec les influenceurs. «D’abord, les contrats devraient clairement prévoir une sortie des deux parties en cas de non-respect des valeurs de la marque, durant son exécution, mais aussi après», souligne Aurélie Sauthier.

«Surtout, les annonceurs ne devraient pas seulement se fier aux chiffres pour décider de s’associer à un influenceur, mais plutôt vérifier s’il correspond aux valeurs de la marque.»

comments powered by Disqus