La référence des professionnels
des communications et du design

Les grandes tendances médias au pays à surveiller en 2017

Le Fonds des médias du Canada vient de dévoiler son rapport sur les tendances médias de 2017. Sous quatre grands axes, l’étude se penche cette année sur les possibilités de créer de la valeur dans une industrie numérique en pleine mutation.

1) La distribution des contenus à l’ère des grandes plateformes

Les producteurs de contenu ont de moins en moins le choix de se plier aux exigences des gros joueurs, qui concentrent le talent et les technologies en intelligence artificielle (IA) (que certains qualifient «d’oligopole de la découvrabilité»). Le contrôle de l’attention des consommateurs passera donc par le développement de l’IA, car elle permettra de mieux adapter les contenus au public cible.

Les entreprises qui recueillent des données auprès d’utilisateurs notamment dans leurs activités de distribution ou de recherche seront en meilleure posture pour en profiter. Si ces données améliorent les plateformes et les services intelligents, elles entraîneront toutefois des enjeux liés à la cybersécurité et à la gestion des renseignements personnels.

2) La course au contenu vedette 

À une époque de surabondance de contenus, le direct, le dramatique et le contenu jeunesse se démarquent des autres. La diffusion web en direct devient de plus en plus populaire et offrira l’occasion aux joueurs de l’industrie d’enrichir et de diversifier leur offre de contenus sur de multiples plateformes.

En revanche, les producteurs qui choisissent cette voie devront affronter des défis techniques, notamment en matière de bande passante, de fiabilité des transmissions et de qualité de l’image.   

La popularité du sport électronique a également monté en flèche depuis la dernière année et ne semble pas prête de s’essouffler. Il pourrait s’agir d’une manne financière importante autant pour l’industrie du jeu que pour les diffuseurs de contenu. Accaparant 36% des revenus mondiaux estimés à 493 millions$US, l’Amérique du Nord représente d'ailleurs le plus grand marché devant la Chine.

3) La diversité comme modèle d’affaires

Jamais les auditoires n’auront été aussi diversifiés. Un Canadien sur cinq appartient de nos jours à une minorité visible, alors que cette proportion n’était que d’un sur 20 en 1981, selon Statistique Canada. Les milléniaux forment ainsi la génération composée de la plus grande mixité culturelle. Celle-ci s’ajoute aux spectateurs de partout, dont profitent les géants du web comme Netflix, accessible dans plus de 190 pays, et la nouvelle version régionale de YouTube, offerte dans plus de 88 pays.

Les contenus doivent donc tenir compte de cette nouvelle réalité, autant dans la distribution plus diversifiée des rôles que dans le contenu. Outre la mixité culturelle, la parité entre hommes et femmes offrira aussi d’importantes occasions d’affaires. Dans le secteur des jeux vidéo pour mobiles, par exemple, les joueuses canadiennes sont passées de 38% en 2011 à 49% en 2016, selon l’Association canadienne du logiciel de divertissement.

4) De nouveaux influenceurs de la consommation, des contenus et de l’investissement

Même si les partenaires commerciaux des entreprises canadiennes comme les États-Unis et l’Europe de l’Ouest demeurent dominants, d’autres marchés deviennent de plus en plus influents, soit ceux de l’Asie-Pacifique. C'est que les deux tiers de la classe moyenne mondiale y habiteront d’ici 2030 selon le groupe Confederation of British Industries. L’industrie du jeu vidéo de cette région est déjà la première en importance, et les marchés de la télévision et des applications mobiles connaissent une croissance considérable.

L’Afrique, l’Amérique latine et le Moyen-Orient représentent d’autres marchés à surveiller où la consommation de contenus est en plein essor. L’industrie canadienne a avantage à se tourner vers de tels territoires et vers les marchés émergents pour tisser de nouvelles relations d’affaires avec eux, que ce soit de en développement, en coproduction ou en exportation, ou pour profiter des sources de financement et d’investissement.

Suivez ce lien pour accéder au rapport.

comments powered by Disqus