La référence des professionnels
des communications et du design

Benoit Giguère: «Fini le design à cinq piastres!»

Benoit Giguère, président de la Société des designers graphiques du Québec (SDGQ) encourage les acteurs du milieu à prendre position et défendre la profession de designer.

benoit giguère

Société des designers graphiques du Québec (SDGQ)

Grafika, cette formidable fenêtre sur le talent d’ici, souffle ses 20 bougies. On doit remercier Infopresse d’avoir soutenu sans frein sa visibilité. C’est une remarquable assiduité au service du design graphique québécois. Infopresse demeure ainsi un puissant partenaire pour faire connaître et respecter notre profession. Nous lui en sommes reconnaissants. Grâce à la participation de tous les acteurs du milieu et au travail du jury présidé par Élise Cropsal, Grafika sera une fois de plus cette année une vitrine d’exception pour le design d’ici. Nous voulons féliciter tous les participants et les gagnants de cette 20ème édition.

Un exercice révélateur et troublant
L’amusant exercice de faire concevoir le logo du 20ème  anniversaire pour cinq malheureux dollars par les services d’une plateforme web n’aura pas réussi à duper la SDGQ. Pareille offre relève certes d’une totale méconnaissance de la valeur de la profession, sinon de l’insulte. L’initiative aura cependant permis de faire comprendre à ceux qui ont cru à ce canular que la menace qui pèse sur notre métier est bien réelle. Les concours spéculatifs et non rémunérés, entérinés par certains décideurs et partenaires d’affaires, sont encore trop nombreux. Promouvoir, défendre et faire connaître le design graphique conçu et réalisé par des professionnels reconnus est la raison d’être de la SDGQ depuis 40 ans. Sa mission demeure pertinente.

«LE DESIGN GRAPHIQUE EST POLITIQUE. SON INFLUENCE DANS NOTRE QUOTIDIEN EST OMNIPRÉSENTE ET FAÇONNE NOS VIES.»

Le design est politique
Le design n’est pas qu’une affaire d’esthétisme et de savoir-faire technique. C’est une discipline qui demande une intelligence, une démarche et une rigueur dont seul un professionnel peut faire preuve. Le design graphique est politique. Son influence dans notre quotidien est omniprésente et façonne nos vies. Le design a tout autant d’impact sur notre bien-être collectif que bien d’autres professions. Quand nous voyons nos dirigeants – des gens formés en droit, en médecine ou en ingénierie – et que nous savons que le Québec compte peut-être autant de designers que d’avocats, nous sommes en mesure de nous demander pourquoi  il n’y aurait pas, un jour, un ministre du design ou, tant qu’à rêver, un premier ministre... designer !

La force du nombre
La Suède et la Flandre se sont dotées d’associations nationales pour représenter leurs professionnels auprès des décideurs, puis diffuser leurs expertises dans le monde. Nous nous souhaitons la même chose pour le Québec. Nous y travaillons très fort avec les autres association en organisant le Sommet mondial du design. L’événement, qui aura lieu en octobre prochain, fait partie de la liste des réunions et congrès incontournables de 2017 avec rien de moins que South by Southwest. Il représente une occasion unique de s’inscrire à titre de puissant lobby pour faire valoir le design d’ici. Dans le cas des designers graphiques en particulier, ce lobby existe et s’appelle SDGQ. Chaque membre, chaque contribution, conduit un peu plus chaque jour vers la réalisation d’un regroupement plus puissant pour défendre et promouvoir notre savoir-faire. Aidés en cela par notre partenaire Infopresse, qui diffuse le meilleur de nos réalisations avec Grafika, nous voulons faire de 2017 un moment déterminant pour l’avenir. Vous êtes les ambassadeurs de la pérennité et du respect de votre profession. Venez, joignez-vous à nous. La porte est grande ouverte ! 

*Image en couverture: campagne Grafika 2017 réalisée par Lg2

comments powered by Disqus