La référence des professionnels
des communications et du design

Gestion de talent: ce que c’est et comment la mettre de l’avant

Développer la marque-talent, une série présentée par Entremetteuse

Recrutement de candidats, identification de la personne idéale, gestion et mise en valeur du talent, voilà quelques enjeux de ressources humaines auxquels les entreprises du secteur des communications-marketing n’échappent pas. Dans une série de textes, la firme spécialisée Entremetteuse s’y penche, en plus de proposer des pistes à suivre. 

Aujourd’hui, la gestion du talent doit faire partie de l’arsenal d’une entreprise qui désire se distinguer et s’élever dans son industrie.

La gestion de talent constitue un phénomène assez récent, étant apparue à l’aube du XXIe siècle, au moment où la grande compétitivité entre les entreprises et leur déficit de main-d’œuvre qualifiée ont commencé à poser des enjeux pour plusieurs responsables des ressources humaines.

Puisque les exigences en matière d’efficacité, d’engagement et, par conséquent, de résultat ont alors été relevées, les décideurs ont tablé sur la gestion de talent dans le but d’attirer des employés hautement qualifiés. Après tout, des aspects comme l’expérience, le savoir-faire et l’esprit d’innovation constituent pour une entreprise des éléments distinctifs lui permettant de se démarquer dans son industrie. Et les employés de talent sont, justement, ceux qui peuvent la propulser à cet égard.

Chaque société a sa propre définition de ce qu’est le talent. Ainsi, en entrevue pour un média français, Véronique Dusser, directrice des relations écoles et du recrutement en France de L’Oréal, estimait que le talent, c’est «un chef de file communicant, sensible au métier de la beauté et à la sensorialité, qui témoigne d’un esprit d’innovation ou de créativité, et d’une vraie indépendance d’esprit». Du côté de Nestlé, on évoquait plutôt des comportements en phase avec les valeurs de l’entreprise, ainsi que l’ouverture d’esprit, la curiosité, l’engagement et l’envie de faire évoluer les autres.

 

Une responsabilité pour tous les dirigeants

L’enjeu de gestion du talent est d’autant plus important que diverses études* prévoient un éventuel manque de talent en raison de la tendance démographique des pays développés. Par exemple, il y a quelques années, lors de l’événement World Economic Forum, on avait statué qu’«en 2030, pour maintenir la croissance économique, les États-Unis auront un manque de plus de 25 millions de professionnels, et l'Europe un manque de 24 millions». Le rapport ajoutait qu’«une hausse du pourcentage de la main-d'œuvre hautement qualifiée sera nécessaire pour presque chacune des industries et des nations».

Cela dit, la gestion de talent n’est pas l’apanage des professionnels des ressources humaines. En effet, les dirigeants et gestionnaires doivent eux aussi la pratiquer, car elle a un impact sur l’ensemble de l’entreprise. Ainsi, ils doivent mettre en place des méthodes et des outils concrets dans le but d’attirer, de développer et de retenir le talent. À ce chapitre, pour favoriser une telle rétention, il faut chercher à stimuler, susciter un attachement profond et optimiser tous les talents de ces gens.

 

Créativité et souplesse dans l’attribution des tâches

Bien entendu, de tels objectifs nécessitent une certaine souplesse quant aux tâches à accomplir et à la définition de celles-ci. En fait, il faut carrément mettre de côté les règles rigides, puis favoriser la participation du talent à l’établissement des objectifs, aux moyens de les atteindre et aux résultats espérés. Ici, l’autonomie et les responsabilités sont essentielles à l’épanouissement du talent. En d’autres termes, on doit implanter les éléments nécessaires pour que les employés mettent à profit leurs forces et ne gaspillent pas leur énergie à des tâches qu’ils accomplissent avec difficulté. La valorisation, la confiance et l’initiative qui en résultent rapporteront alors à l’entreprise des bénéfices nombreux, dont la préparation d’une nouvelle génération potentielle de gestionnaires pour celle-ci.

En plus de valoriser les atouts, forces et qualités d’un employé, la gestion de talent accentue le plaisir au travail et incite ainsi les personnes de talent à rester au sein de l’entreprise. Surtout quand elles ignorent si elles retrouveront un tel contexte ailleurs.

 

* Global Talent Risk, World Economic Forum 2011, Creating People Value 2011, Boston Consulting Group, Employing The Next Generation, Future Work Forum

 

comments powered by Disqus