La référence des professionnels
des communications et du design

Des publicités contre le tabac, payées par les fabricants de cigarettes

Les grands fabricants américains de tabac effectuent un retour publicitaire, mais cette fois, contre leur gré. Pour la première fois dans l’histoire, les tribunaux ont ordonné à l'industrie de publiciser les méfaits de la cigarette, selon Associated Press.
 

Cette offensive, lancée le 26 novembre, sera soumise à des règles de diffusion strictes. Elle sera défrayée par la société mère de Philip Morris USA, le groupe Altria, et R.J. Reynolds Tobacco, filiale de British American Tobacco. Au Canada et au Québec, les instances gouvernementales financent les publicités. 

Les réseaux CBS, ABC et NBC présenteront notamment les messages, cinq fois par semaine pendant un an, pour un total de 260 diffusions, du lundi au jeudi, de 19h à 22h. Une cinquantaine de périodiques, dont les quotidiens New York Times, Chicago Tribune et L.A. Times, afficheront ces publicités en format pleine page, à plusieurs occasions le dimanche.

Les initiatives de prévention du tabagisme ciblent principalement les adolescents. Selon les données du groupe Nielsen Media Research, neuf fumeurs sur 10 allument leur première cigarette avant l'âge adulte. Pourtant, à peine 5% des téléspectateurs des réseaux télévisés ont aujourd'hui moins de 25 ans. 

En 1999, le département de la Justice du président Bill Clinton avait intenté une poursuite contre les cigarettiers, afin de récupérer une partie des sommes investies par Washington pour soigner les victimes.

Une juge fédérale avait donné raison au gouvernement en 2006, concluant ainsi une entente de 246 milliards$US avec l'industrie. Dix ans plus tard, ces fabricants sont plutôt contraints de publier des «correctifs» sous la forme de publicités, sur leurs sites web, les paquets de cigarettes et les étalages des magasins. «En vertu des lois sur le racketérisme utilisées dans le dossier fédéral, la juge a estimé qu'elle n'avait pas le pouvoir de contraindre les cigarettiers à payer», prévient Associated Press.

Avec des lettres noires sur fond blanc dans une narration monotone, les publicités dressent un portrait sobre du tabagisme, attribuables à ces années de querelles juridiques.

Au Canada, c’est à la fin des années 80 que les groupes de santé ont commencé à s’attaquer aux publicités sur les produits du tabac. Après cinq lois fédérales et provinciales, et un précédent jugement en 1995, la Cour suprême a officiellement validé la Loi canadienne sur le tabac, en 2007. Les annonces pour le tabac dans les médias imprimés grand public ont été définitivement bannies en 2009, avec la Loi restreignant la commercialisation du tabac auprès des jeunes.

 

comments powered by Disqus