La référence des professionnels
des communications et du design

Gala des Prix d’excellence SQPRP 2017: deux grands de l'industrie récompensés

Le Gala des prix d'excellence 2017 de la Société québécoise des professionnels en relations publiques (SQPRP) se tiendra le 23 novembre prochain. Deux grands joueurs de l'industrie ont reçu un prix en prévision de l'événement, présidé cette année par John Parisella.

Pour la première fois, les meilleurs projets de relations publiques au Québec seront récompensés par la SQPRP le 23 novembre lors d’un gala. L'événement conclura la première édition du Forum information et relations publiques, organisé par Infopresse en partenariat avec la SQPRP.

«Dans un monde de plus en plus complexe, nous avons un rôle important à jouer comme professionnel des relations publiques. Chaque jour, notre société est confrontée aux fausses nouvelles et à des enjeux éthiques liés à l’information, souligne John Parisella, conseiller spécial, stratégie et rayonnement, de National. Nous avons besoin d’une organisation comme la SQPRP pour garder le cap et souligner le travail rigoureux et l’engagement éthique des professionnels en relations publiques.»

Prix Distinction en consultation ACRPQ

Josette Massy 

Photo: Henri Lanctôt

L’Alliance des cabinets de relations publiques du Québec (ACRPQ) remettra à cet événement le prix Distinction en consultation à Josette Massy, fondatrice du cabinet-conseil Massy-Forget relations publiques. Cet honneur souligne la contribution exceptionnelle d’une professionnelle des relations publiques, dont l’excellence du travail et de l'engagement a marqué sa profession. 

Après des études scientifiques supérieures à l’Université McGill et à l’Université de Montréal, Josette Massy est devenue chroniqueuse et vulgarisatrice scientifique à CKAC, en plus d'occuper un poste de recherchiste à TVA.

Elle a fondé en 1982 son cabinet-conseil, qui a obtenu de nombreux prix décernés par ses pairs au fil des années. Agréée en relations publiques (ARP) en 1995, elle est une des membres fondateurs de l’ACRPQ et en a assuré la présidence durant deux ans.

L’avancement de la cause des femmes a constitué l’une de ses priorités. Ainsi, elle a créé le comité des femmes d’affaires à la Chambre de commerce de Montréal en 1985 et a contribué au courant sociétal qui a permis à des femmes d’accéder à des conseils d’administration.

Toujours active dans l’industrie, elle a récemment participé à la réalisation de capsules vidéo réalisées par le comité Relève de l’ACRPQ et à la formation des jeunes en relations publiques.

Le cabinet a été acquis par sa fille Mylène Forget, en 2002, puis nommé Massy Forget Langlois relations publiques en 2012, alors qu’Annie Langlois en est devenue associée.

Josette Massy a également reçu le prix Prix Yves-St-Amand de l’ACRPQ. Celui-ci est attribué à un professionnel des relations publiques qui, au cours de sa carrière, s’est distingué par ses activités professionnelles, son engagement professionnel et le partage de ses connaissances.

Luc Maurice reçoit le Prix Hommage de la SQPRP

Le Prix Hommage reconnaît le travail d’un gestionnaire qui utilise de façon remarquable les relations publiques comme fonction de gestion au sein de son organisation. Il sera remis à Luc Maurice.

luc maurice

 

Le Groupe Maurice, concepteur, gestionnaire et développeur de complexes résidentiels au Québec, se classe dans le palmarès des 50 entreprises les mieux gérées au Canada, selon Deloitte. Il a aussi été récompensé lors des Mercuriades 2017 dans la catégorie «Stratégie d’affaires à succès La Capitale».

Après des études au Collège militaire de Saint-Jean, Luc Maurice a obtenu un baccalauréat en administration. Sa carrière de pilote dans les Forces armées canadiennes l’a mené à Edmonton, où il a entamé un programme de MBA à l’Université de l’Alberta. 

Détenteur d’une maîtrise en administration des affaires, dont la thèse portait sur l’optimisation du design pour résidences de retraités, Luc Maurice valorise l’épanouissement personnel des résidents en plaçant l’humain au cœur de ses actions. 

En 2017, il a conçu la Fondation Luc Maurice, première fondation au pays consacrée au bonheur des personnes plus âgées. À titre d’administrateur, Luc Maurice s’engage aussi au Regroupement québécois des résidences pour aînés et à la Fondation Institut universitaire de gériatrie de Montréal, deux organismes au sein desquels il lutte pour la dignité et l’autonomie des aînés.

Pour connaître les finalistes du concours, consultez le site web de la SQPRP. Les gagnants seront annoncés le 23 novembre prochain. 

 

En couverture: John Parisella

 

comments powered by Disqus