La référence des professionnels
des communications et du design

Le Québec représenté dans le «30 Under 30» de Forbes

De jeunes professionnels d’ici se démarquent dans la plus récente édition du célèbre palmarès du magazine américain.

Le magazine américain Forbes vient de publier son classement annuel «30 Under 30», qui met en vedette les moins de 30 ans à surveiller dans la prochaine année. Si peu de Québécois s’étaient faufilés dans la précédente édition du palmarès, quelques jeunes et entreprises s’y retrouvent cette année.

En marketing et en publicité, Étienne Mérineau, fondateur de Heyday.ai qui a fait partie du palmarès 30/30 d'Infopresse en 2015, a obtenu une place pour avoir produit des outils permettant aux entreprises de tirer profit de l’intelligence artificielle dans le but d'améliorer l’engagement avec leurs clients. Il traitera d'ailleurs ce sujet prochainement à la conférence Tendances marketing d'Infopresse.

Dans la catégorie Sciences, l’assistante-professeure Ashlee Howarth, de l’Université Concordia, s’est illustrée pour avoir créé des matériaux permettant de nettoyer les eaux usées rejetées par les centrales nucléaires et au charbon, ou encore de détoxifier le gaz moutarde. Cela pourrait permettre de décontaminer des outils militaires et d’éliminer les stocks de cette arme chimique dans le monde.

Dans le secteur manufacturier, David Ouaknine, président-directeur général de CDI Furniture, se taille une place au palmarès. Lui et son entreprise fournissent des meubles à des entreprises de la taille de La Baie et de Wayfair, en plus de nombreux commerces indépendants.

Chez les artistes, la Montréalaise et New-Yorkaise d’adoption Chloé Wise figure au classement. Connue pour ses clins d’œil à la mode et à la nourriture dans ses œuvres hyperréalistes, la jeune artiste a notamment exposé à New York et à Paris, en plus d’avoir occupé l’Arsenal pendant quelques semaines.

En technologies, Maggie Moran, techniquement installée à Boston, mais travaillant à titre de directrice de produit pour Hopper, une entreprise située à Montréal et à Cambridge, au Massachussetts, se hisse dans le palmarès pour son apport à l’application mobile éponyme de l’entreprise. Francis Davidson et Lucas Pellan, de Sonder, l’y accompagnent. Leur entreprise, qui loue des appartements aux voyageurs, a été financée à la hauteur de 46 millions$ par du capital de risque.

 

En couverture: Étienne Mérineau

comments powered by Disqus